747/Journal de la grande guerre: 19 août 1916

Journal du samedi 19 août 1916 à travers Le Miroir

Sur le front de la Somme, l’ennemi n’a tenté aucune réaction. Nos troupes organisent les positions conquises. Au cours des dernières opérations, elles ont capturé 200 hommes et 5 mitrailleuses.
Violent combat d’artillerie dans la région au nord de Maurepas et dans le secteur de Belloy-en-Santerre.
Sur le front anglais, la lutte d’artillerie s’est poursuivie avec activité, spécialement à l’aile droite. L’ennemi a lancé sur l’ouvrage de Pozières de terribles et violentes contre-attaques qui se sont déployées sur un large espace et ont mis en jeu des forces considérables. Six vagues successives ont été refoulées avec de très grandes pertes. L’artillerie et les mitrailleuses britanniques ont exécuté des tirs meurtriers, Nulle part, les Allemands n’ont réussi à aborder les lignes de nos alliés.
Au nord-est de Bazentin, une centaine de mètres de tranchées ennemies sont tombées aux mains des Anglais. Ils ont fait quelques prisonniers, en repoussant une contre-offensive descendue de Martinpuich. Ils ont abattu un avion allemand près de Pozières.
Les Italiens ont brisé une contre-offensive sur le Carso et fait 100 prisonniers. Leurs escadrilles ont bombardé la voie ferrée de Gorizia à Trieste.
Le général russe Pezobrazoff a fait, au cours de ses récentes opérations, 7.500 prisonniers dont 108 officiers.

Parution du Rire rouge

468_001

http://www.delcampe.net/page/item/id,235404468,var,JOURNAL-LE-RIRE-ROUGE-N92-19-AOUT-1916,language,E.html

Ecrivain mort à la guerre

LOUIS LAFFITTE – 1873 – Tué le 19 août 1914 Bataille de Mohrange en Lorraine.

Le prix du beurre ne cesse d’augmenter

Une circulaire vient d’être envoyée aux services de la répression des fraudes rappelant la législation concernant le beurre. Car il est cher et la qualité n’est pas toujours celle qui est indiquée sur la boite.

«En dépit de la décision de la commission des cours, le beurre est en hausse depuis le 18 août 1916. Les mandataires aux Halles prétendent ne pouvoir le vendre aux prix fixés, parce que les expéditeurs refusent de les leur livrer à ces prix.

Cette question préoccupe fort les pouvoirs publics. M. Laurent, préfet de police, s’en est longuement entretenu le 19 août 1916, avec le ministre de l’intérieur. Signalons à ce propos une circulaire que vient d’envoyer le ministre de l’agriculture aux divers services de la répression des fraudes.
Cette circulaire rappelle qu’il est interdit aux commerçants de vendre, soit en pots, soit en boîtes, du beurre salé ou fondu, sous la dénomination de “beurre pur”.

La suite sur le site http://Figaro http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/19/26002-20140819ARTFIG00181-19-aout-1916-le-prix-du-beurre-ne-cesse-d-augmenter.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s