752/journal de la grande guerre du 24 août 1916

Journal du jeudi 24 août à travers Le Miroir

Violente lutte d’artillerie au nord et au sud de la Somme (secteurs de Belloy et d’Estrées).
Sur la rive droite de la Meuse, une attaque brillamment menée par nos troupes contre les positions allemandes entre Fleury et l’ouvrage de Thiaumont, nous a permis de réaliser un sensible progrès. Nous avons fait environ 200 prisonniers dont 2 officiers.
Deux avions ont été abattus, l’un par l’adjudant Dorme, au nord-est de Chaulnes, l’autre dans la région de Roye.
Les Anglais ont repoussé deux contre-attaques contre leurs nouvelles tranchées, au sud de Thiepval. Ils ont exécuté avec succès un petit coup de main près de Lens. Ils ont gagné 200 mètres de tranchées dans la région de la Somme et abattu six avions allemands.
Sur le front d’Orient, les armées alliées ont, au centre, maintenu et consolidé toutes les positions conquises entre la Moglenica et le massif du Belès. Les Serbes ont progressé au nord de Strupino, et nous avons repoussé une attaque à Palui. Aux deux ailes, l’offensive bulgare a été enrayée.
Les Italiens ont conquis des cimes dans les Dolomites.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout16.html

Femmes sur le pied de guerre: Chronique d’une famille bourgeoise 1914-1918

Capture d’écran 2016-08-09 à 15.15.14

Source: https://books.google.fr/books?id=s9qkCwAAQBAJ&pg=PA258&lpg=PA258&dq=24+aout+1916&source=bl&ots=C_GG7Rgtt8&sig=jsXd4QNM8RYqjYYJv0arItLrJEw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwio6-iAtbTOAhXCbRQKHSG6AvI4FBDoAQg9MAY#v=onepage&q=24%20aout%201916&f=false

1.700 travailleurs chinois arrivent en France

Du côté français, l’essentiel des travailleurs des chinois fut recruté dans le cadre de la mission Truptil, du nom d’un militaire français. Les discussions durèrent plusieurs mois et furent finalement entérinées par les deux gouvernements français et chinois. Pour procéder au recrutement des travailleurs, Truptil conclut un accord avec un intermédiaire chinois qui se constitua alors, le syndicat Huimin. Au terme d’un long périple, un premier contingent de presque 1 700 travailleurs chinois arriva à Marseille le 24 août 1916. Du côté britannique, les recrutements furent plus tardifs en raison de l’hostilité du gouvernement comme des syndicats. Les Chinois, acheminés jusqu’au Havre, étaient ensuite affectés à des dépôts parfois immenses, à l’arrière des troupes. Ils remplirent presque exclusivement des tâches logistiques (déchargement des munitions, réparation des routes et des tranchées, désobusage à la fin du conflit…).

https://hommesmigrations.revues.org/3026?lang=en

Parution de la baïonnette

60

http://labaionnette.free.fr/1916/b060.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s