754/journal de la grande guerre: 26 août 1916

Journal du 26 août 1916 à travers Le Miroir

Sur le front de la Somme, nous avons poursuivi nos tirs d’artillerie sur les organisations allemandes. Le chiffre de nos prisonniers atteint maintenant 600. Huit nouvelles mitrailleuses ont été retrouvées dans la partie de Maurepas que nous avons enlevée.
Au sud-est de Saint-Mihiel, une tentative allemande sur la croix Saint-Jean, a été arrêtée par nos feux. Une autre attaque sur nos positions du bois d’Ailly a également échoué.
Les troupes anglaises sont arrivées à la hauteur de celles des nôtres qui ont réalisé l’avance sur le village de Maurepas. A la suite d’un violent combat, elles ont progressé de part et d’autre de la route de Longueval-Flers. Cette opération leur a valu 187 prisonniers dont 8 officiers. Elles ont également avancé dans le secteur de Thiepval, faisant 105 prisonniers. Elles ont réussi des coups de main heureux au nord de Neuville-Saint-Vaast, près d’Hulluch et d’Aubers.
Sur le front d’Orient, des détachements anglais ont remonté la rivière Augista et fait sauter des ponts. Cavalla et Doiran n’ont pas été attaquées par les Bulgares.
Fusillade sur la Strouma. Les troupes serbes ont progressé dans la région de Kukurus. Elles ont fait plusieurs centaines de prisonniers au nord-ouest du lac d’Ostrovo.

Le « moratorium de l’âge demandé par un Poilu

Les années de guerre ne doivent pas compter. Lorsque la guerre sera finie, chacun devrait pouvoir retrouver son âge d’avant-guerre, telle est la demande d’un poilu. Le Figaro du 26 août 1916 trouve l’idée drôle.

«“II est à remarquer que plus la guerre dure, plus nous vieillissons! Seul, l’âge d’avant la guerre compte”. Ainsi s’exprime un poilu qui demande aux pouvoirs publics d’instituer ce qu’il appelle le moratorium de l’âge. On a avancé le temps aux pendules, pourquoi ne l’arrêterait-on pas sur les livrets de famille? Qu’il soit décidé qu’après la guerre, liberté entière soit laissée à chacun de reprendre l’âge qu’il a abandonné le 4 août 1914, avec son veston, sa canne et son chapeau de paille.La suite sur le site du Figaro: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/26/26002-20140826ARTFIG00188-26-aout-1916-le-moratorium-de-l-age-demande-par-un-poilu.phpJulien Brillant fusillé le 26 août 1916http://les-blessures-de-l-ame.over-blog.com/article-julien-brillant-fusille-le-26-aout-1916-59779712.html

Lire aussi http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fusilles-pour-l-exemple-la-der-des-batailles_1267225.htmlhttp://www.ldh-france.org/IMG/pdf/h_l162_notes_de_lecture_11._justice_militaire_1915-1916_.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s