(Livre) Un Douaisien s’illustre en captivité en 14-18

Le camp de Friedrichsfeld et l’école des blessés créée par le Douaisien Edmond Lalisse, 1914-1918. Françoise Depoorter-Lalisse rend hommage à l’œuvre de son grand-père paternel durant la Première Guerre mondiale. Fait prisonnier durant les premières semaines du conflit, lors de la reddition de la place forte de Maubeuge, Edmond Lalisse est interné au camp de Friedrichsfeld, en Allemagne. Là, il va créer une école d’apprentissage destinée aux blessés pour qu’ils apprennent un métier, pour ceux qui n’en ont pas, ou un nouveau pour les autres dont la blessure rend l’exercice de leur ancienne profession impossible.

Souscription au prix de 15 € jusqu’au 15 septembre. Le bulletin est disponible aux archives municipales, rue de l’Université, ou en téléphonant au 0327918438.

L’article complet sur le site de La Voix du Nord http://www.lavoixdunord.fr/region/un-douaisien-s-illustre-en-captivite-en-14-18-ia16b12100n3685607

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s