757/journal de la grande guerre: 29 août 1916

Carnet du rémois Paul Hess

Bombardement à 7h1/2 du matin. Les communiqués parlent encore un peu d’attaques ou de bombardements autour de Verdun, mais les efforts des Allemands paraissent avoir diminué considérablement d’intensité.

L’action commencée sur dette place vers le 20 février a déjà duré plus de six mois.

Journal du mardi 29 août 1916

La Roumanie a déclaré la guerre à l’Autriche-Hongrie, et les premiers combats sont engagés à la frontière.
Sur le front de la Somme, vive activité d’artillerie dans la région d’Estrées, de Belloy-en-Santerre et de Lihons.
Sur la rive droite de la Meuse, les Allemands ont dirigé sur nos positions à l’est de Fleury, une attaque qui n’a obtenu aucun résultat. L’artillerie allemande, contrebattue par la nôtre, a bombardé nos tranchées du bois de Vaux-Chapitre.
L’artillerie anglaise à longue portée a pris sous son feu les troupes et les convois allemands entre Bapeaume et Miréavucourt. Elle s’est montrée également très active en face de Calonne et de Neufchâtel, entre Auchy et la redoute de Hohenzollern. Nos alliés ont fait 137 prisonniers.
Sur le front d’Orient, combat d’artillerie de la Strouma à Lionnica. A l’est de la Cerna, les Serbes ont réalisé de serieux progrès du côté de Vetrenik.
Trois attaques bulgares sur la route de Banica à Ostrovo ont été repoussées avec des pertes importantes pour l’ennemi.
L’Allemagne a déclaré la guerre à la Roumanie où le roi a proclamé la mobilisation générale.

Un soldat mort bien portant

Un soldat blessé au fort de Vaux, de retour de convalescence tombe nez-à-nez avec le maire de sa commune venu annoncer son décès à ses parents. Le Figarodu 29 août 1916 nous explique comme cela est possible.

«Rambouillet. Le soldat Henri Gilbert, du régiment qui défendit le fort de Vaux, avait disparu dans la tourmente, enseveli sous les débris de la forteresse. Porté comme mort à sa compagnie, la nouvelle de son décès avait été transmise à la mairie de Grosrouvre (Seine-et-Oise), où il habitait. Le maire de cette commune se rendait chez les parents de Henri Gilbert pour leur apprendre la douloureuse nouvelle, lorsqu’il aperçut sur le seuil de la porte celui dont il venait annoncer le décès.

http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/29/26002-20140829ARTFIG00086-29-aout-1916-un-soldat-mort-bien-portant.php

Devant Verdun par l’artiste Marcel Bach

devant_verdun__29_aoeut_191692678

Oeuvre faite le 29 août 1916

http://fr.muzeo.com/reproduction-oeuvre/devant-verdun-29-août-1916/bach-marcel

Restriction en Allemagne: dessin de Blix

simplicis050916_2

http://www.kaskapointe.fr/pages/Simplicissimus.htm

Hindenbourg commandant en chef de la VIII ème armée

Après l’écroulement de l’armée allemande en Prusse-Orientale, en août 1914, il est rappelé en activité. Il a alors soixante-sept ans. Le 22 août 1914, il est nommé commandant en chef de la VIIIe armée ; son chef d’état-major est Erich Ludendorff. Il bat les Russes à Tannenberg (23-30 août).

http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindenburg-paul-von-beneckendorff-et-von-marechal-allemand/

Le 149 ème RI dans la Somme

Capture d’écran 2016-08-22 à 04.47.57

Dimanche 29 août 1916 

L’artillerie française poursuit son tir de destruction qui débute à 10 h 00. Ce tir est gêné par un violent orange en fin de journée. L’artillerie allemande réagit moyennement dans la première partie de l’après-midi. Elle augmente l’intensité de son tir dans la deuxième partie de l’après-midi.

Lundi 30 août 1916

Les échanges d’artilleries continuent. La pluie et le vent viennent contrarier les tirs de préparation.

Mardi 31 août 1916

Des éléments de la 61e D.I. attaquent les lisières nord du bois de Soyécourt.

http://amphitrite33.canalblog.com

(Aviation): accident de  l’Adj Gilbert Catteau (pilote) et du Slt André Labrie

55_souilly_063_01

Monument commémoratif rappelant le sacrifice d’un équipage de l’escadrille F 63, sur le terrain de Souilly, le 28 août 1916 – Ce jour là, l’équipage, composé de l’Adj Gilbert Catteau (pilote) et du Slt André Labrie, est tué au cours d’un accident aérien au retour d’une reconnaissance de nuit sur le terrain de Souilly (55) – Photo Géraud Guillerez

http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/departement55.htm

http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/escadrille063.htm

Carnet de guerre de Louis Barthas en Champagne

Barthas

« Le paysage n’était guère riant, en pleine Champagne pouilleuse : pins rachitiques, clairières dénudées, ravins et vallons sans ruisseaux ni prairies ; en temps ordinaire, quelques corbeaux misanthropes et quelques rats ermites habitaient seuls ces lieux tristes comme les confins du désert.
… Toute la Champagne pouilleuse ne vaut pas une goutte de ce sang si précieux qui a coulé pour conquérir ce coin de désert. »

http://motsaiques.blogspot.fr/2008/09/p-24-en-champagne-1916-louis-barthas.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s