777/18 septembre 1916: nos ennemis d’outre-Rhin pratiquent la censure

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal du lundi 18 septembre 1916 à travers Le Miroir

Au nord de la Somme notre artillerie a vigoureusement opéré.
Au sud de la rivière, nos troupes ont remporté de sérieux avantages. Elles ont conquis les villages de Vermandovillers et de Berny, dont nous ne tenions qu’une partie. Tout le terrain compris entre Vermandovillers et Deniécourt, d’une part, et entre Deniécourt et Berny, d’autre part, défendu par plusieurs systèmes de tranchées fortement organisées, est tombé en notre pouvoir après une lutte acharnée. Entre Berny et Barleux, nous avons enlevé un certain nombre de tranchées. Toutes les contre-attaques tentées par l’ennemi en fin de soirée ont été brisées par notre canon et ont valu de fortes pertes a l’ennemi. 700 prisonniers valides, dont 15 officiers, ont été dénombrés.
Les Belges ont abattu un observatoire ennemi à Dixmude.
L’armée anglaise a fait 1700 prisonniers au nord de la Somme, dont 51 officiers.
Les Italiens ont remporté un nouveau succès sur le Carso; 800 prisonniers sont venus s’ajouter à leur butin des journées précédentes.
Les Roumains ont pris quatre nouvelles villes transylviennes, dont Fogaras. Ils ont capturé 900 hommes et 10 officiers.
La progression serbe et la progression franco-russe s’accentuent autour de Florina. Il se confirme que les Bulgares en déroute ont subi de très lourdes pertes.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/septembre16.html

Nos ennemis d’outre-Rhin pratiquent la censure

censure

Le 18 septembre 1916, Le Figaro rapporte la censure dont a été l’objet un grand journal allemand, qui s’avère commune à toute la presse européenne pendant la Grande Guerre.

«Dans un récent article politique, la Frankfurter Zeitung parlant de la France, se servait de l’expression: “Notre ennemie d’outre-Rhin”.

Là-dessus la direction du journal a reçu une sévère réprimande de l’autorité supérieure. Employer une telle formule, n’est-ce pas aller au-devant des prétentions de certains “annexionnistes” français qui veulent s’emparer de toute la rive gauche du Rhin?

La suite sur le site du Figaro http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/09/18/26002-20140918ARTFIG00118-18-septembre-1916-nos-ennemis-d-outre-rhin-pratiquent-la-censure.php

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s