778/19 septembre 1916; journal de brancardiers en Champagne

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal du mardi 19 septembre 1916 à travers Le Miroir

Au nord de la Somme, nous avons pris un noeud de tranchées ennemies à 200 mètres au sud de Combles. Nous avons capturé 50 prisonniers, dont 2 officiers.
Au sud de la Somme, le combat s’est poursuivi avec acharnement dans Deniécourt. Notre infanterie a enlevé le village et a poussé jusqu’aux environs d’Ablaincourt. Des opérations simultanées nous ont permis d’enlever une tranchée à l’ouest d’Horgny, de chasser l’ennemi de trois petits bois et d’occuper plusieurs tranchées au sud-ouest de Deniécourt. Le chiffre des prisonniers faits les 17 et 18 dépasse 1600, dont 25 officiers.
Activité des deux artilleries en Champagne, à l’ouest de la route de Souain à Somme-Py.
Nous avons pris une tranchée sur les pentes sud du Mort-Homme (rive gauche de la Meuse).
Le chiffre des prisonniers faits par les Anglais sur la Somme atteint à près de 5000.
Les troupes serbes ont repoussé des assauts bulgares à l’est de la Cerna. Les Bulgares ont subi ici de fortes pertes. Plus à l’ouest, les Serbes ont enlevé la première ligne bulgare sur le Kaimackalan. Au nord-ouest du lac d’Ostrovo, ils ont continué à passer le Brod. Les troupes franco-russes ont pris d’assaut Florina, malgré la résistance désespérée de l’ennemi. Celui-ci se replie en désordre vers Monastir.

Source http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/septembre16.html

Afrique: victoire belge en Tanzanie

Jusqu’en 1916, les troupes belges en Afrique commandées par le général Tombeur se contentent de repousser le danger d’invasion du Congo par les Allemands. Mais en 1916, les forces belges et britanniques s’unissent pour passer à l’offensive.

Les Britanniques dont le but est de contrôler le littoral Est-africain lance l’attaque le 13 mars 1916 en direction du Kilimandjaro. Les Allemands, inférieurs en nombre, doivent reculer. En avril, les troupes belges occupent le Ruanda-Urundi. De là, deux brigades entament leur marche sur Tabora (en Tanzanie) pour prendre la ville en tenaille. Après d’âpres combats, le 16 septembre, la jonction entre les deux brigades est réalisée. Les Allemands voyant le piège se refermer sur eux décident d’évacuer la ville dans la nuit du 18 au 19 septembre pour se replier dans la région de Mahenge. Le 19 septembre 1916, les troupes belges entrent dans la ville. La victoire est totale.

http://www.commemorer14-18.be/index.php?id=11173

Souvenirs de Maurice Arondel, observateur en ballon

oprecit02def

Le 19 septembre 1916, sur la Somme, alors que j’étais observateur au ballon 39, j’eus la bonne fortune de repérer dans la région de Péronne 35 trains et de nombreuses colonnes allemandes sur les routes.

Le renseignement fut aussitôt transmis au commandant de l’armée. Tard dans la soirée, je fus appelé au quartier général de Foch, commandant en chef sur la Somme. Introduit dans une grande salle dont tous les murs étaient garnis des plans directeurs du secteur, je me suis trouvé seul avec Weygand, assis à son bureau dans le fond de la pièce, puis entra Foch.

Inutile de dire que, modeste lieutenant, j’étais dans mes petits souliers. Weygand me demanda de bien préciser ce que j’avais vu. Foch ne dit pas un mot. Il regardait la carte, tenant sa pipe de la main gauche et tapotant sa botte droite de sa cravache.

Tout à coup, il posa sa cravache, s’empare d’un fusain et dit : « Eh bien ! Weygand, j’ai compris. Ils veulent faire cela. Eh bien ! moi, je fais ça, ça et ça » en traçant de violents traits de fusain sur le plan, puis il quitta la pièce, sans dire un mot, sans un remerciement, un compliment. Rien.

Le lendemain, les Allemands déclenchèrent une violente attaque sur Bouchavennes et tombèrent sur un bec magistral. Huit jours après j’étais proposé pour la Légion d’Honneur.

Source: http://www.carnetdevol.org/ballons-captifs/recits.html

Journal des brancardiers Jules Ardouin et Athanase Carteau en Champagne

19 septembre 1916 : Nous avons repos et il nous faut nettoyer nos instruments qui sont mouillés. Il fait un temps affreux et la pluie ne cesse pas de la journée. Nous devons embarquer demain à Mailly. Il y a un Bataillon qui part ce soir.

20 septembre 1916 : Nous partons à 7 h du matin avec le 3èmeBataillon pour embarquer à la gare de Mailly. Comme nous ne prenons le train qu’à midi, nous allons nous ravitailler au patelin. Nicolas vient avec nous et y reste jusqu’au départ du train. Il nous embrasse tous et il a le coeur gros.

21 septembre 1916 : Nous débarquons à Crèvecœur, dans l’Oise. Nous logeons dans une salle de bal. Ce soir il n’y a pas concert. Nous allons faire un tour dans le patelin qui est assez chic. Après la soupe, nous offrons un bouquet à Chollet, car c’est demain sa fête, la St Maurice.

22 septembre 1916 : Il fait beau temps. Nous faisons répétition à 8 h, ainsi que le soir à 1 h 1/2 et concert à 4 h. Je rencontre Aguillon Thomas, l’ancien, ouvrier de Derynck, qui est vaguemestre au 49ème d’Artillerie.

23 septembre 1916 : Toujours du beau temps. Même travail qu’hier et concert également à 4 h. Nous sommes très bien et les habitants de Crèvecœur sont gentils.

24 septembre 1916 : Répétition à 9 h. À 2 h du soir, nous allons jouer à une fête donnée par le régiment. Courses de toutes sortes. Sauts en longueur et hauteur. Foot-ball. Pendant le match, le capitaine Baud, de la 2èmeCompagnie se déboîte une cheville. La fête se termine à 5 h 1/2.

25 septembre 1916 : Nous partons à 6 h du matin et nous allons cantonner à Conty (Somme) après avoir fait 20 km. Le soir nous faisons concert à 4 h.

26 septembre 1916 : Nous partons à 6 h et nous allons cantonner à Nampty (Somme). Nous ne faisons que 9 km. Il n’y a pas concert. On entend bien le canon.

27 septembre 1916 : Répétition à 8 h. Il fait beau temps. Après la soupe, je vais laver mon linge à la rivière. Répétition à 1 h 1/2 et concert à 4 h 1/2. Les permissionnaires sont partis ce matin à 5 h 45.

source: http://recherche-archives.vendee.fr/data/files/ad85.ligeo/pdf/FRAD085_1NUM406/1Num406_lot08/1Num406_lot08_0026.pdf

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s