787/journal de la grande guerre: 28 septembre 1916

Carnets du rémois Paul Hess

Bombardement

Journal de guerre du jeudi 28 septembre 1916 à travers Le Miroir

Au nord de la Somme, où nous avons organisé les positions conquises, l’ennemi a dirigé une forte attaque sur nos nouvelles positions, depuis Bouchavesnes jusqu’au sud de la ferme du bois Labé. Dans une brillante contre-offensive nos troupes se sont lancées au devant des vagues d’assaut ennemies, qu’elles ont refoulées en désordre après leur avoir infligé des pertes élevées. Nous avons fait 250 prisonniers, dont, 5 officiers et pris 8 mitrailleuses. Nous avons sensiblement élargi nos progrès à l’est et au sud-est de Rancourt et pénétré, dans le bois de Saint-Pierre-Vaast.
Les Russes ont repoussé quelques attaques de détail près de Riga.
Les Roumains ont fait 100 prisonniers dans la vallée de Giul. Un zeppelin a, de nouveau, survolé Bucarest.
Les Serbes ont refoulé une série d’attaques bulgares dans la région de Kaimackalan.
M. Venizelos, qui a débarqué en Crête avec l’amiral Coundouriotis, a annoncé qu’il prenait la tête du mouvement national hellénique.

Changez au plus vite certains noms de rue parisienne

Le Figaro du 28 septembre 1916 s’impatiente, le nom des rues qui évoquent des villes ennemies doivent être changées sans plus attendre.

«Aux Parisiens qui se disent agacés de trouver aux coins de certaines rues des noms de villes ennemies, on répond: “Cela est sans importance. Ce n’est que de la géographie. Il y a à Paris un quartier de l’Europe. Nous évoquons l’Europe, voilà tout.”

[…] On pourrait du moins ne pas citer au hasard, et choisir. Par exemple, il y a dans Paris une rue de Budapest, une place de Budapest. Et il n’y a pas de rue de Bucarest! Est-ce qu’il n’y a pas là un changement facile, et qui s’impose? Rien de plus juste.

source le Figaro: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/09/28/26002-20140928ARTFIG00065-28-septembre-1916-changez-au-plus-vite-certains-noms-de-rue-parisienne.php

Récit d’une attaque dans le secteur de Bouchavesnes (Somme)

Bouchavesnes le 28 septembre 1916

.Ma chère petite Yeyette

Je t’écris aujourd’hui ces mots pensant pouvoir te faire parvenir la lettre. Je suis encore dans la mêlée et nous n’avons aucune communication avec l’arrière, pas même tout le ravitaillement, ce qui fait que nous bouffons des briques. On avait touché avant de partir à l’attaque trois jours de singe et de biscuits et voici le quatrième. Rien à se mettre sous la dent ni eau pour humecter la gorge qui est serrée et poudreuse. Ce ne sont encore là que de petites misères à côté du spectacle que nous interprétons depuis quatre jours. Je te dirai tout d’abord que mes amis Baille et Perrin sont tués pour ne citer que de ceux que tu connais. Je reste seul gradé à la section dans laquelle section j’ai perdu Baille, mon adjudant, deux caporaux et dix-huit hommes, c’est à dire plus de la moitié. Presque tous les officiers de notre bataillon sont tués ou blessés. Nous avons attaqué au nord de Bouchavesnes à trois reprises.
Le premier jour dans un élan superbe nous avons fait six-cents mètres en profondeur, pris deux tranchées boches avec comme perte un seul blessé. Seulement les régiments qui étaient à notre droite et à notre gauche n’ont pu progresser autant que nous ce qui fait que nous avons été pris de trois côtés, c’est à partir de ce moment que nous avons eu des dégâts. Pour ma part en mettant un boche en joue d’un côté j’ai reçu une balle dans mon bidon par derrière qui a déchiré ma capote sans me toucher le corps. J’en ai été quitte pour la perte de mon litre de jus que j’économisais précieusement pour l’après combat.

La suite sur http://crdp.ac-amiens.fr/pensa/1_2_texte_jeannard.php

Parution de La Baïonnette

65b_1916_65_gastyne

http://labaionnette.free.fr/1916/b065.htm

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s