791/Journal du 2 octobre 1916

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal de guerre du lundi 2 octobre 1916 à travers Le Miroir

Sur le front de la Somme, des opérations de détail nons ont permis d’enlever quelques éléments de tranchées au nord de Rancourt et au sud-est de Morval.
En Champagne, au sud de la butte du Mesnil, l’ennemi a tenté deux coups de main consécutifs à de vifs bombardements. Nos tirs de barrage les ont arrêtés.
Les Anglais ont réalisé des avances entre Flers et le Sars.
Dans le secteur de Thiepval, l’ennemi a été rejeté du terrain qu’il occupait vers la redoute Stieff; de même il a reculé a la redoute Schwaben. Seize coups de main heureux ont été exécutés par nos alliés d’Ypres à Neuve-Chapelle.
Les Anglais ont pris deux villages dans la vallée de la Strouma et capturé plusieurs centaines de Bulgares. Les Serbes ont progressé au Kaïmackalan.

Une photo prise à Verdun le 2 octobre 1916

Capture d’écran 2016-08-27 à 11.26.31

Bataille de Verdun 2 octobre 1916 Groupe de soldaats français et canon « Sauveurs de Verdun

 

La guerre dans les Balkans

image003

Le 1er octobre 1916, prise de Kotchoveï par les serbes.

Le 2 octobre 1916, prise de Sovic (Serbie) par les serbes, de Pétorak (Grèce) et Vrbéni (Albanie) par les français

Débarquement des troupes italiennes du général Bandini à Valona (Albanie) et descente jusqu’à Santi-Quaranta (Albanie Saranda) occupant une grande partie de la haute Epire (Albanie).

Un dossier intéressant fort imagé http://hobbiesdejp.free.fr/Collections/14_18/balkans/balkans.htm

Le Zeppelin LZ12 (L31) est abattu

2 octobre 1916. Le Zeppelin LZ12 (L31) est abattu. Heinrich Mathy, le premier capitaine de dirigeable allemand meurt lors de ce crash.

Source: http://www.aeroweb-fr.net/histoire/1916

Carnets de campagne (1914-1919 de Jacques Mechelynck-Masson

mechelynck1918_001

Lundi 2 octobre 1916..-Je vais l’après-midi au ballon n° 1. « Le ballon n° 3, me dit-on, montait dans de très mauvaises conditions, avec un mauvais treuil. En outre, il était fort risqué de monter à une telle hauteur, alors que précisément le matin, un ballon allemand a été descendu devant nos lignes. » Je vois un instant Oncle Jean, qui a, me dit-on, été très chic. À peine arrivé en bas, il blaguait comme s’il revenait de la promenade.

Mardi 3 octobre 1916. Rien de spécial.

Mercredi 4 octobre 1916. Rien de spécial.

Jeudi 5 au jeudi 12 octobre 1916.

Pendant tout le repos, vagues et manœuvres tant et plus qu’on en veut. L’un invente une chose, l’autre le contraire. Tout compte fait, il n’y a plus de base fixe à cette théorie.

Vendredi 13 octobre 1916.

Le soir, départ pour les tranchées [illisible] Cie B. Notre secteur a 1,1 [?] km de long. On n’entend pas une balle. Calme plat. Nous avons un poste à 1500 m. en avant, lequel est à 100 m. de l’ennemi. Nous faisons mess dans une ferme où le Ct a une chambre. Tout [près ?] de la tranchée, il y a des maisons habitées par les pékins.

source: http://www.1914-1918.be/2_mechelynck_carnet_16-19.php

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s