798/Journal du 9 octobre 1916- Des animaux dans des conseils de guerre

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

journal de guerre du lundi 9 octobre 1916 à travers Le Miroir

Sur la Somme, bombardements intermittents et réciproques. Après une violente préparation d’artillerie, les Allemands ont lancé sur nos nouvelles positions, à l’ouest de Sailly-Saillisel, une attaque dont les vagues successives ont été brisés par nos tirs de barrage sans qu’aucune ait pu atteindre nos tranchées.
Sur le front anglais, une contre-attaque ennemie a réussi à reprendre pied dans quelques éléments de tranchées au nord de Lesboeufs. Partout ailleurs, les gains de nos alliés ont été entièrement consolidés. Le village de Sars est tombé entièrement entre leurs mains, avec plus de 500 prisonniers. Ils ont avancé au nord et au nord-est de Courcelette. Ils ont brisé une attaque ennemie dirigée contre la redoute Schwaben. Les troupes d’Irlande, de Midland, d’Yorkshire, ont exécuté des coups de main heureux dans les secteurs de Fauquissart, de Givenchy et de Loos.
En Macédoine, les Serbes ont occupé le sommet du Dobropolie. Nos troupes ont pris Kisovo, dans le massif du Baba.
Les Roumains ont évacué la Transylvanie du sud et fortifié les cols en prévision d’une attaque de Falkenhayn.
Info ou intox? le kronprinz est mort?

Le Figaro du 9 octobre 1916 reproduit un interrogatoire de prisonniers allemands publié dans un journal russe.

«Dans un récent numéro du Rousskoié Slovo est reproduit un interrogatoire de prisonniers allemands sur le front russe. L’officier qui interroge est accompagné d’un interprète, et il écrit: … J’ai demandé à un des soldats allemands s’il a vu le Kaiser et quel aspect il a à présent. Mais le prisonnier n’a jamais vu son empereur.

-Alors, tu as vu le kronprinz?

-Le kronprinz? Je n’ai pas pu le voir: Il est tué.

L’officier interprète et moi, nous nous sommes regardés, ahuris.

-Mais oui! il a été tué par les Français l’année passée. Toute l’armée allemande le sait, nous expliqua le prisonnier.

La suite sur http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/09/26002-20141009ARTFIG00164-9-octobre-1916-info-ou-intox-le-kronprinz-est-mort.php

Les deux mascottes d’un régiment assistent au Conseil de guerre

Une agnelle et un marcassin offerts aux soldats par une paysanne, devenus les mascottes du régiment, assistent à tous les événements de la vie des soldats, y compris au Conseil de guerre.

«Me Lagasse, l’ex-député de Lot-et-Garonne, qui plaida jadis pour Ravachol et naguère pour Oscar Steinberg, se présentait, ces jours derniers, dans la zone des armées, devant un Conseil de guerre, dans une affaire banale.

Le Tribunal siégeait militairement au milieu d’une grange. L’avocat parisien parlait avec sa fougue coutumière, sans souci du bruit du canon qui, de temps à autre, pénétrait dans la grange, assourdissant pittoresquement quelque fin de période. À un moment, […]

La fin sur http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/09/26002-20141009ARTFIG00219-9-octobre-1916-les-deux-mascottes-d-un-regiment-assistent-au-conseil-de-guerre.php

Cartes postales de François-Henri Bissieres

Henri

9 octobre 1916 : Ma chère Maria, il vient d’arriver une histoire assez drôle à un camarade de mon escouade qui se trouve sur la photo. Sa femme vient de recevoir par l’officiel qu’il était disparu. Il se porte très bien, c’est celui que je te disais qu’il était de Marmande. C’est un camarade à lui, ils habitent dans le même village, qui vient de recevoir une lettre de sa femme lui demandant si c’est vrai. Ils ont fait comme à moi l’année dernière, enfin il vaut mieux comme çà. Génie Cie 16/2 secteur 110.

JMO de la Cie 16/2 : 20 octobre 1916 : BAYARD et PASCAL sapeurs, asphyxiés dans la galerie 037 . Ils n’ont pu être ramenés à la vie. Rapport du Ltn GOULETTE.
JMO de la Cie 16/2 : 28 novembre 1916 : Camouflet allemand : Ce matin à 6h00 deux secousses ont été ressenties dans le secteur. 1° camouflet allemand très fort entre W10 et W10bis, en tête, 20 à 30 mètres de tranchées démolies, 2 s/m CASSAYRE, AUGUSTIN et le Caporal CARTIGNY ensevelis dans l’abri W10bis. Le s/m BAUDRY intoxiqué assez gravement à W10, où on a pu pénétrer jusqu’à l’embranchement. Le corps du s/m AUGUSTIN a été retiré, celui du Caporal CARTIGNY a été retiré à 10h30. A l’arrière de l’emplacement qu’occupait le cadavre du Caporal CARTIGNY la galerie est comblée par l’éboulement du ciel. Les travaux de réfection continuent. Le travail est normal dans les autres puits. Le 2° camouflet ne provient probablement pas du secteur.

http://jmbissieres.free.fr/henri/1916.html

La carte postale du jour

Scan45

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s