799/journal du 10 octobre 1916

Carnets du rémois Paul Hess

Trois obus sifflent et vont éclater sur le Port Sec à 14 heures.

Journal de guerre du mardi 10 octobre à travers Le Miroir

Sur la Somme, activité soutenue de notre artillerie et riposte de l’ennemi, particulièrement vive dans la région sud-ouest de Barleux et dans celle de Belloy et de Deniécourt.
A la suite d’une opération secondaire, les Anglais ont progressé au nord de la redoute Stuff, en infligeant des pertes sérieuses à l’adversaire et en lui faisant plus de 200 prisonniers dont 6 officiers.
Les Serbes ont progressé entre Vardar et Cerna, faisant 100 prisonniers. Ils ont pris Skocino sur la rive gauche de la Cerna, capturant encore 200 ennemis.
Trois sous-marins allemands sont venus opérer sur les côtes américaines : ils ont torpillé neuf navires.

source http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/octobre16.html

Les poules aux œufs d’or de l’avenue de Villiers

Le Figaro du 10 octobre 1916 nous signale que des poulaillers ont été installés en plein Paris pour avoir des œufs frais.

«[…] Des poules viennent d’être installées dans un des plus élégants petits jardins de l’avenue de Villiers. Trois poules et un beau coq, qui ne paraissent point surpris de cette installation moderne.

Ce petit monde ne s’étonne plus des autos, des tramways électriques qui, sous leur bec, descendent à la Madeleine, ni des citadins stupéfaits qui les contemplent au travers du grillage.

Le coq est dédaigneux comme il sied, un peu étourdi par ce tapage qui le dégoûte de chanter, mais attentif à nourrir ses poules comme dans la basse-cour ancestrale. Et, reconnaissantes, ces dames pondent paisiblement.

La suite sur le site du Figaro: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/10/26002-20141010ARTFIG00101-10-octobre-1916-les-poules-aux-oeufs-d-or-de-l-avenue-de-villiers.php

L’attaque du 409 ème RI dans la Somme

L’attaque est fixée au 10 octobre [1916], à 11 h. Le 3è bataillon (Commandant RAITON) est en première vague en liaison à l’ouest avec le 408è et à l’est avec le 109è. Il attaque à cheval sur la route Soyécourt-Ablaincourt et a comme objectifs à atteindre :

a) le boyau de la voie ferrée à 600 m de sa base de départ ;
b) le boyau Sonore et la tranchée du Cachalot ;
c) les routes et le carrefour en 44-88, le boyau du Chêne et la tranchée de  » l’Inoubliable Grand-Père « , jusqu’à sa jonction avec ce boyau.

Protégé par un barrage roulant, d’une vitesse inouïe, le bataillon Raiton , s’élance à 11 h et capture dès son débouché les garnisons des boyaux du Chêne et du Pêcher qui, sous l’avalanche des obus, se sont portées en avant de leur ligne. L’avance se poursuit, rapide, malgré les tirs de flanc de la tranchée de l’Inoubliable, qui éprouvent surtout la section du Lieutenant Madon qui est tué à la tête de ses hommes. Une lutte à la grenade s’engage avec les défenseurs de l’Inoubliable et à 11h25, tous les objectifs du régiment sont atteints.
Des reconnaissances poussées en avant, font connaître que le but peut être dépassé. De fortes patrouilles sont aussitôt poussées dans la direction d’Ablaincourt. Elles occupent plusieurs tranchées. Des éléments des 9è et 11è Cies parviennent jusqu’aux abords du village dont la lisière nord-ouest est occupée pendant la nuit. Le chiffres des prisonniers capturés est d’environ 200 dont un Chef de bataillon…

source: http://409ri.canalblog.com/archives/2009/04/19/13434391.html

Une photo du Fort de Douaumont le 10 octobre 1916

douaumont

source http://verdun-meuse.fr/index.php?qs=fr/lieux-et-visites/lieu-du-mois—fevrier-2011—le-fort-de-doua

(Aviation) Un équipage français disparaît en mission

Le 10 octobre 1916, accroché par quatre avions ennemis, l’équipage Adj Roger Thuau (N 62) / Ltt Jean Billon (obs C43) disparait en mission

Capture d’écran 2016-08-29 à 12.51.26
Le Nieuport 12 bis n° 1596 baptisé « Toc-Toc » de l’équipage composé de l’Adj Roger Thuau (N 62) et du Ltt Jean Billon (obs C 43) de l’escadrille N 62 a été capturé dans les environs de Villers-Carbonnel (80), le 10 octobre 1916 – Le pilote a été blessé de deux balles au pied gauche et à l’épaule droite et l’observateur tué d’une balle à la tête – Au moment où cette photo a été prise, le pilote a été évacué pour recevoir des soins et l’observateur, sorti de la carlingue par les Allemands, git dans l’herbe – Son corps est marqué d’une croix – Notez les marquages de cet appareil, entoilage argenté, le coq de la pièce de 20 fr or dans sa variante multicolore, le nom de baptéme « Toc-Toc » et la casserole d’hélice – Le numéro d’identification est soit le « 3 » ou le « 7 » – Il ne s’agit donc pas de l’appareil normalement affecté à l’Adj Thuau — Photo collection Albin Denis.
Portrait_Roger_Thuau
L’adjudant Roger Thuau

Le 10 au matin avec le Ltt Billon comme observateur, nous avions été chargé d’une mission importante sur les lignes allemandes; le temps très peu favorable ne nous permit de partir que vers 11 heures. Nous avons pris notre altitude entre l’escadrille et Amiens. Après environ 1h15 de vol, voyant qu’il était impossible de monter plus haut, je suis venu tourner, comme il était convenu au-dessus de l’escadrille; altitude 3.200 m. Là, le lieutenant Billon a lancé des signaux pour rassembler nos camarades, et moi ayant vu seulement 4 ou 5 avions de notre reconnaissance, j’ai demandé à mon observateur :  » Que dois-je faire ? «  Il me répondit  » Faites encore un ou deux tours au-dessus de l’escadrille et nous passerons les lignes. « 

Pendant que j’exécutais cet ordre le lieutenant Billon lançait encore des signaux et quoique tous les autres avions n’étaient pas autour de nous, nous décidâmes de franchir les lignes. Nous avons dû passer les tranchées vers Biaches-Barleux à peine à quelques kilomètres dans les lignes, nous avons rencontré un avion de la N 62 qui m’a semblé être un 30 m2. Comme nous nous croyions escortés par plusieurs camarades et de plus ayant rencontré ce dernier avion, j’avais entière confiance; nous volions vent arrière dans la direction de Roisel; altitude 3.200 mètres.

Le compte rendu complet http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/Roger_Thuau.htm

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s