Maurice Burrus et les proscrits d’Alsace

ndustriel du tabac, homme politique, mais aussi mécène, Maurice Burrus est une personnalité alsacienne qui ne mâche pas ses mots. Installé à Sainte-Croix aux mines, petite commune toute proche de la frontière avec cette France qu’il aime tant, Maurice Burrus ne cache pas sa germanophobie.

A la fin de la guerre, Maurice Burrus bataille pour la reconnaissance des proscrits d’Alsace. Ces Alsaciens ont été condamnés à diverses peines par les autorités allemandes pendant le premier conflit mondial.

MAURICE BURRUS, INDUSTRIEL DU TABAC

Le cadre de vie de Maurice Burrus est loin d’être désagréable. Il habite dans le château construit par son père dans un style architectural très français.

Le chef d’entreprise donne à partir de 1911 à la production de tabac familiale une orientation très française. Dans une Alsace allemande, Maurice Burrus fabrique des paquets de cigarettes avec des noms de marque sans équivoque : l’Algérienne, la Parisienne ou encore Versailles.

CONDAMNÉ POUR AVOIR TRAITÉ UN ALLEMAND DE SAUVAGE »

Pendant la guerre, l’industriel se voit contraint de loger des officiers allemands au château. En 1916 dans une lettre écrite à sa sœur installée en Suisse, Maurice Burrus traite un officier allemand de « sauvage », déplorant les traces laissées après une fête bien arrosée.

La suite sur le site de France 3 Alsace

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/haut-rhin/histoires-14-18-maurice-burrus-proscrits-1102653.html »

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s