803/journal du 14 octobre 1916

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal de guerre du samedi 14 octobre 1916 à travers Le Miroir

Au sud de l’Ancre, violent bombardement ennemi au cours de la journée, particulièrement dans les secteurs de Gueudecourt et de Martinpuich et au nord de Courcelette.
Un détachement ennemi qui tentait un coup de main contre les tranchées anglaises, au nord-est de Wulverghen, a été rejeté. Au nord de la Somme, une attaque allemande avec lance-flammes a repris quelques éléments de tranchées à la lisisière du bois Saint- Pierre-Vaast.
Activité d’artillerie intermittente de part et d’autre dans la région de Verdun.
Sur la Strouma, l’ennemi tient le front Sérès-Savgak-Barakli-Djousah-Senimah. Les forces britanniques sont en contact. Duel continu d’artillerie au centre et à gauche.
Les Roumains repoussent une série d’attaques austro-allemandes du nord au sud des Alpes transylvaines.
Les Italiens ont à nouveau progressé sur le Carso. Ils ont fait 400 prisonniers.
M. Venizelos organise le gouvernement de Salonique : il y aura un Triumvirat qui prendra la régence, et à côté de lui un ministère responsable.
40 avions français et anglais ont jeté 1340 kilos de projectiles sur la fabrique de fusils d’Oberndorf (Wurtemberg).
Chevaux et moineaux envahissent Paris

La Grande Guerre est synonyme de réquisition: Paris, privée de voitures retrouve le charme de la circulation hippomobile…et les moineaux.

«Les chevaux de fiacre, aussi, dont on avait prématurément prononcé l’oraison funèbre, deviennent plus nombreux que jamais et même plus fringants car les loueurs repeuplent leurs écuries avec les laissés pour compte de la cavalerie anglaise.

Enfin l’armée des moineaux parisiens semble avoir décuplé. Car il y a une corrélation évidente, et, si nous l’osons dire alimentaire, entre les chevaux et les moineaux. Où le fiacre a passé picore le moineau.» écrit Le Figaro du 14 octobre 1916.

source Le Figaro: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/14/26002-20141014ARTFIG00180-14-octobre-1916-chevaux-et-moineaux-envahissent-paris.php

La carte postale du jour

14 octobre 1916

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s