815/journal du 26 octobre 1916

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal de guerre du jeudi 26 octobre à travers Le Miroir

Au nord de Verdun, les Allemands ont lancé deux contre-attaques sur les ailes de notre nouveau front. L’une, dirigée sur les carrières d’Haudromont, a été repoussée. L’autre, prononcée contre la batterie de Damloup, a totalement échoué. Le terrain conquis par nous a été maintenu intégralement. Le commandant du fort de Douaumont a été capturé dans les souterrains.
Nous avons progressé à l’est du bois Fumin et au nord du Chenois. Le chiffre de nos prisonniers est passé à 4500.
Onze avions de bombardement anglais, accompagnés de cinq avions de protection, ont bombardé les haut fourneaux d’Hagondange sur lesquels ils ont jeté 1300 kilos de projectiles. Plusieurs incendies se sont produits.
Sur le front britannique, l’artillerie ennemie a montré de l’activité vers le Sars et Eaucourt-l’Abbaye.
Les Russo-Roumains, en Dobroudja, se sont repliés au nord de Czernavoda. En Valachie, ils ont gagné du terrain dans certains cols des Carpathes, mais ils ont reculé à la passe de Vulkan, entre la vallée du Maros et Craïova.
Les Allemands provoquent une irritation croissante en Norvège par leurs torpillages systématiques de navires scandinaves.
En Albanie, la cavalerie de l’armée de Salonique est entrée en contact avec la cavalerie Italienne d’Albanie.

Une réclame dans le petit provençal

Une réclame parue le 26 octobre 1916 dans le Petit Provençal

frad083-petitprovencal-19161026-jpg_img

source: http://memoires-de-guerres.var.fr/article.php?laref=2865&titre=publicite-du-produit-jubol-dans-le-petit-provencal-du-26-octobre-1916

Coller un timbre est un acte politique

Les fantaisies répétées de l’administration française pendant la Grande Guerre sont la cible privilégiée des foudres du Figaro : le 26 octobre 1916, le journal critique la position nouvellement imposée du timbre postal.

«L’administration recommande expressément, depuis peu, de coller nos timbres ”en haut et à droite”, et le Français docile suit volontiers cette indication.

Sait-on que la façon de “coller le timbre” eut jadis après 1871 une signification politique? Les manifestants de l’opposition le collaient la tête en bas, ou plutôt (presque la tête seule de la République figurait alors sur tous les timbres) le front en bas.

http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/26/26002-20141026ARTFIG00069-26-octobre-1916-coller-un-timbre-est-un-acte-politique.php

Sortie d’une publication belge

md12302848406

26 Octobre 1916 : La Reine Des Belges avec Les Enfants Des Victimes De Dinant et de Louvain

http://www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=12302848406&searchurl=tn%3Dj%2527ai%2Bvu%2Bn%25B0%2B102%2B26%2Boctobre%2B1916%2Bla%2Breine%2Bdes%2Bbelges%2Bavec%2Bles%2Benfants%2Bdes%2Bvictimes%2Bde%2Bdinant%2Bet%2Bde%2Blouvain%26sortby%3D17

Parution de La baïonnette

_57

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s