(vidéo) Les brancardiers durant le conflit 1914-1918

Sur France 3 Picardie

A Fay, dans la Somme, des combattants côtoyaient des soldats qui ne portaient pas d’arme, mais défiaient la mort, jour après jour : les brancardiers. Ces secouristes arboraient un brassard distinctif. Protection inutile, quand les obus pleuvaient. Les brancardiers sont tombés par milliers.

Manque d’anticipation des effectifs de secourisme

Persuadés que le conflit serait rapide, les états-majors n’avaient pas anticipé les besoins en brancardiers. La guerre de position et ses ravages changent tout.  Il faut plus de secouristes en première ligne. Ces hommes sont mineurs, maçons, charcutiers, religieux. Des brancardiers musiciens leur prêtent aussi main forte. Tantôt ils jouent de la musique, tantôt ils viennent à la rescousse, notamment pendant les grandes offensives.

Comment transporter les blessés?

Les tranchées sont remplies d’eau et de boue. Le no man’s land est un piège mortel. Il faut parfois des heures pour couvrir quelques centaines de mètres. Des solutions sont envisagées pour soulager la peine des sauveteurs. Brouettes porte-brancards, surtout utiles à l’arrière des combats. Des chiens sont aussi dressés pour trouver les blessés égarés dans ce chaos.

Les règles fixées par l’armée, l’entraînement se fracassent contre la réalité. Un brancardier raconte la traversée du ravin de la mort aux Eparges, dans la Meuse.

« Le tableau est insoutenable. Ce ne sont que des débris humains. Des têtes, des jambes. Nous avons l’impression de marcher sur du caoutchouc. »

Quand les brancardiers des deux camps se croisent, ils font semblant de ne pas se voir. Chacun poursuit sa tâche pour soulager les blessés.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/somme/histoires-14-18-brancardiers-1118443.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s