Joseph-Félix Bouchor, le peintre du front

Sur France 3 Picardie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Grande Guerre a été immortalisée par des photographes, des caméramen. Mais ce conflit est aussi entré dans notre mémoire, grâce à des peintres, comme Joseph-Félix Bouchor.

Ce grand voyageur a peint l’Egypte, l’Algérie, la Bretagne…
En 1914, Bouchor a 61 ans. Il est trop vieux pour s’engager,  mais il va se servir de son pinceau.
La défaite de 1870 est restée sur le cœur des Français. La soif de revanche se retrouve jusque dans les tableaux.

Une société des artistes militaires est créée

Ces peintres des armées vont servir la propagande au plus près du front. Bouchor est un peintre estimé et il a des relations. Lui aussi répond à l’appel. Il sillonne le nord et l’est. De l’Alsace à Verdun, en passant par la Somme, il se fait le chroniqueur du conflit.

Bouchor raconte une guerre mondiale. Cavaliers indiens, guerriers maoris, il peint les empires en action. Evidemment, la première ligne est inaccessible. Bouchor montre les ravages de la bataille, quand elle est terminée. Il s’intéresse aussi au quotidien de ces soldats épuisés par les longues marches, submergés par la boue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s