848/Journal du 28 novembre 1916

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Adoption du mousqueton modèle 1892

3169fc2d34e52655d5224e0fbf5efffeLe 28 novembre 1916, le général Joffre décide d’adopter, pour les fabrications neuves de Mousquetons Modèle 1892, un chargeur àcinq cartouches.

Les nouvelles dispositions seront en outre appliquées aux armes du modèle 07-15 et 1892 en service :

-extension du magasin permettant l’emploi d’un chargeur à cinqcoups, les chargeurs à trois coups pouvant toujours être utilisés.

Le nouveau mousqueton possède le même magasin que le fusil1916

Un garde-main recouvre le canon sur la moitié de sa longueur et encadre la hausse.

source: http://www.musee-infanterie.com/objet/286-

L’armée d’Afrique en opération

combat2La presse française ne manque pas de vanter les qualités guerrières des troupes venues des colonies comme le montrent ces deux illustrations tirées du Petit Journal. La représentation des charges furieuses des Spahis (28 novembre 1916) ou du sacrifice des zouaves et des tirailleurs (Août 1915) devaient rassurer l’opinion publique sur le degré d’implication des colonies et le loyalisme de leurs habitants. On joue sur le choc et l’émotion, la charge des Spahis, est ainsi appelée la  » fantasia sanglante « , la recette reste la même aujourd’hui.

Lire le dossier: http://exode1962.fr/exode1962/en-savoir-plus/metropole/engagement-militaire/operations

Journal du mardi 28 novembre à travers Le Miroir

Canonnade habituelle sur divers points du front de la Somme et du secteur Douaumont-Vaux.

Un groupe de nos avions a bombardé dans la nuit du 26 au 27 novembre les terrains d’aviation de Guizancourt et de Marigny. Les projectiles ont porté au but.

Le front britannique est relativement calme, hormis une certaine activité d’artillerie de la part de nos alliés, vers la Bassée.

Sur le front de la Cerna, une contre-attaque bulgare, lancée sur les positions serbes, dans la nuit du 26 au 27, a été repoussée avec des pertes sanglantes pour l’ennemi.

Au nord de Monastir, la lutte d’artillerie se poursuit, violente, de part et d’autre. Les zouaves ont pris la cote 1050, à l’est de la route de Prilep. A notre aile gauche, les troupes italiennes continuent à progresser dans la région montagneuse de Dchovo.

Les Roumains ont perdu une partie de la vallée de Wede, affluent du Danube. Mackensen a occupé Alexandria, à 80 kilomètres au sud-ouest de Bucarest, tandis que Falkenhayn s’avance de Rymnik sur Curtea de Arges, en franchissant la vallée du Polog.

La lutte a repris, assez violente, en Dobroudja.

Canonnade sur le front italien, dans les secteurs du Trentin et du Carso.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/novembre16.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s