853/Journal du 3 décembre 1916

Carnet du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal du dimanche 3 décembre 1916 à travers le Miroir

L’activité de l’artillerie a été faible sur tout le front sauf sur la rive droite de la Meuse, où l’ennemi a bombardé violemment la région de Vaux.
Une pièce allemande à longue portée a tiré plusieurs coups dans la direction de Nancy.
Lutte d’artillerie dans la région de Dixmude. Un violent combat à l’aide de lance-bombes s’est déroulé au nord de cette ville.
Sur le front britannique, bombardement intermittent de part et d’autre de l’Ancre. Un petit détachement ennemi qui avait réussi à pénétrer dans les tranchées anglaises au nord de le Sars, en a été rejeté aussitôt.
Activité réciproque de mortiers de tranchées vers Ypres, Armentières et la redoute Hohenzollern.
Canonnade sur le front italien.
Les Russes poursuivent une âpre offensive dans les Carpathes boisées.
Les Roumains ont reculé au sud de Potesti, sur l’Argès et sur la Dambovitza, qui est la rivière de Bucarest. Au sud de cette ville, ils ont repris Comana et Gostinari. Les Russes se sont emparés de la partie est du pont de Cernavoda.
Les troupes régulières grecques, aidées de démobilisés, ont attaqué nos marins dans Athènes. Nous demandons réparation.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/decembre1916.html

(marine) la canonnière « la Surprise« , torpillée par le sous marin allemand U.38

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/surprise-canonniere-sujet_536_1.htm

Journal du sous-lieutenant canadien Bernard James Glynn

Le dimanche 3 décembre 1916 – Je suis allé à la messe de 8 h. J’ai rencontré M. Ward après la messe et déjeuné avec lui et un pasteur anglican du R.F.C. Très agréable. Reçu une lettre de maman qui m’a fait grand plaisir. Je lui ai répondu et j’ai écrit des lettres durant tout l’avant-midi. Je suis allé marcher à la campagne avec John Fry en après-midi et nous avons pris le thé. Je me suis retiré à 21 h.

Le lundi 4 décembre 1916 – Levé à 6 h 35, messe et communion à 7 h 15. Cours sur les instruments en avant-midi et sur le moteur Clerget en après-midi. Reçu une lettre d’Helen Sullivan et je lui ai répondu. J’ai écrit à Mme McIntyre. J’ai acheté deux épinglettes du R.F.C. que j’ai envoyées à maman et à Mary. J’ai un peu étudié, j’ai encore mal à la tête. Je me retirerai tôt.

Le mardi 5 décembre 1916 – Levé à 6 h 30, messe et communion. Cours sur la mitrailleuse Lewis en avant-midi et sur la lubrification des moteurs en après-midi. Retourné au Musée à 16 h 30. Pris le thé avec John Fry. Pas de courrier. J’ai étudié en soirée et je me suis retiré à 22 h.

http://www.veterans.gc.ca/fra/remembrance/those-who-served/diaries-letters-stories/first-world-war/glynn/dec1916

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s