(vidéo) Louis Delozanne, le dessinateur du front

 

Louis Delozanne, un soldat, quasi- anonyme parmi tant d’autres, embarqué dans la grande guerre. Un militaire, mais aussi et surtout un dessinateur hors pair..

INFIRMIER DE L’HORREUR

Originaire du village de Serzy à côté de Reims, le jeune Louis Delozanne débute la guerre comme infirmier au sein du 106ème régiment d’artillerie.
Envoyé sur les pires théâtres d’opération, il emporte toujours avec lui de petits calepins au papier de mauvaise qualité. D’abord en noir et blanc, puis en couleur grâce à des crayons trouvés sur le front, il dessine son quotidien de soldat. En tout, une dizaine de carnets et des centaines de dessins

LE DESSIN COMME EXUTOIRE

Paysages et nature bouleversés, marqués par l’empreinte de la guerre, scène de vie quotidienne dans les tranchées. Comme un exutoire, Louis Delozanne ne cesse de dessiner…
Verdun, Bar le Duc, les Eparges…Au gré des déplacements de son régiment, pendant 4 ans il construit son œuvre, empreinte de pudeur. Lors des rares moments d’accalmie, il retranscrit ces tranches de vie dans cette campagne marnaise qu’il connait si bien. La tonte des moutons, un lavoir ou une baignade entre soldats…
Des scènes, simples, loin de la guerre et de son chaos

La suite sur France TV info

http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/histoires-14-18-louis-delozanne-dessinateur-du-front-1149063.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s