870/journal du 20 décembre 1916

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal du mercredi 20 décembre 1916 à travers Le Miroir

Au sud de la Somme, les Allemands ont tenté un coup de main sur nos tranchées au nord de Chilly. Une fraction ennemie qui avait réussi à pénétrer dans un de nos éléments avancés, en a été rejetée aussitôt.
La lutte d’artillerie a été vive, de part et d’autre, sur la rive droite de la Meuse, notamment dans les régions de Bezonvaux, du bois des Caurières et des Chambrettes. Aucune action d’infanterie.
Sur le reste du front, action d’artillerie intermittente.
Sur le front belge, l’artillerie a été active dans les régions de Lizerne et de Steenstraete.
Deux avions allemands ont été abattu sur le front de Verdun. Nos escadrilles de bombardement ont jeté 600 kilos de projectiles sur les gares de Dun-sur-Meuse et de Montmédy, ainsi que sur les bivouacs d’Azannes.
Canonnade dans le Carso et dans le val Astico.
Une avant-garde austro-allemande a été arrêtée par les Russes au sud de Braïla.
MM. Sonnino, Briand et Lloyd George ont apporté des réponses identiques quant au fond à l’ouverture de paix allemande. Ils annoncent qu’une note est en préparation.
Le cabinet italien a obtenu un vote de confiance à une énorme majorité.
Le capitaine aviateur de Beauchamp a été tué dans un combat aérien.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/decembre1916.html

Journal de la 3 ème brigade russe spéciale (suite)

20 décembre 1916 : Journée calme.
21 décembre 1916 : Rare coups de feu. A 19h, tentative de pénétration en avant de Saint-Denis dispersée. Ralentissement des travaux coté allemand du golfe d’Aubérive.
22 décembre 1916 : Nouvelle tentative de pénétration des lignes en avant du secteur PP5 dispersée par l’artillerie et l’infanterie. Travaux allemands dans le golfe d’Aubérive paraissent ralentis.
23 décembre 1916 : Entre 16 et 17 heures, une vingtaine de soldats allemands tentent de couper les réseaux en avant de PP5 après un court bombardement d’obus de divers calibres (77, 88, 105 et 150) Ils sont dispersés par les feux de l’infanterie et de l’artillerie.
23 décembre 1916 : À 5h55, après un vif bombardement d’artillerie et de mines de gros calibre, une troupe ennemie s’est précipité sur des petits postes à l’ouest du Bois en T. Repoussée par une contre-attaque immédiatement déclenchée, elle n’a pas pu traverser les fils de fer. Deux sentinelles touchées dont une portée disparue (probablement enlevée par la troupe ennemie). Tir de l’artillerie de la brigade russe sur les Bois Sans Nom, Parallèles et en Pioche.
24 décembre 1916 : Faible activité d’infanterie. Obus de tous calibres sur le secteur.
25 décembre 1916 : Peu d’activité d’artillerie et d’infanterie.
26 décembre 1916 : Journée calme. Aviation active en raison du beau temps. 1 soldat disparu (non rentré de patrouille).
27 décembre 1916 : Activité d’artillerie assez grande en raison du beau temps. Avion ennemi atteint par un obus français tombe en flamme dans les lignes ennemies au-delà d’Aubérive. Un autre avion allemand, pris en chasse par un avion français, est contraint d’atterrir. 2 blessés.
28 décembre 1916 : Un soixantaine d’obus tirés dans le secteur d’Aubérive par les allemands. 1 tué. 2 blessés.
29 décembre 1916 : Rien de particulier coté infanterie. Activité moyenne d’artillerie de part et d’autres. 2 tués. 5 blessés.
30 décembre 1916 : Activité d’artillerie moyenne (300 obus tirés cotés allemand). Quelques coups de feu. 2 blessés.
31 décembre 1916 : Exécution d’un coup de main contre la brigade russe. Obus de tous calibres dans la matinée et augmentant d’intensité entre 12h et 15h dirigés vers les boyaux 4 et 5bis en face du Bois Parallèle sur le Bois en T, sur le boyau 36 et plus en arrière sur la ligne 1bis et sur le Bois Sacré. Arrêt des tirs vers 17h. Attaque vers 18h d’une centaine d’hommes sur les postes 5 et 5bis et le Bois en T. Repoussée par les lignes russes. À 18h30, nouvelle attaque infructueuse d’une compagnie allemande au même point. Une dizaine d’assaillants réussissent à pénétrer dans le poste principal mais sont aussitôt repoussés. Une attaque d’une demi-compagnie échoue à nouveau. Enfin, une dernière attaque est tentée vers 5h du matin sur la lisière nord du bois en T avec le même sort que les précédentes. 3 tués. 28 blessés.

http://simon-rikatcheff.over-blog.com/2015/01/3eme-brigade-russe-speciale-journal-de-marche-et-des-operations.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s