La seconde vie des baraques provisoires de la Grande Guerre

A lire sur le site du Point

6480862lpw-6480860-article-jpg_3966382Construits pendant la Première Guerre mondiale pour les civils fuyant les combats, des baraquements provisoires, ancêtres des préfabriqués, résistent au temps, non loin du Chemin des Dames, un siècle après avoir fleuri sur les villages en ruine.

Au milieu du village de Pont-Arcy (Aisne), à deux pas d’un abribus, une maisonnette clôturée par un grillage vert détonne. Petite, basse, à l’architecture sommaire : ce qui ne devait être qu’un habitat provisoire il y a cent ans sert toujours de domicile à un frère et une soeur semblant tout ignorer de son histoire.

« On a récupéré la maison de nos parents, eux l’avaient eu à la guerre, c’est tout ce qu’on sait », s’étonnent Alain et Jocelyne Pelletier, quinquagénaires, dans leur cuisine aux murs bleu turquoise.

Sans le savoir, les Pelletier résident dans l’une des dernières baraques de type Adrian encore habitées à ce jour dans l’Aisne, département durement touché pendant la guerre 14-18, en particulier pendant la bataille du Chemin des Dames en 1917.

Ces habitations de fortune portent le nom de Louis Adrian (1859-1933), militaire également connu pour la conception de casques éponymes qui équipèrent les troupes françaises durant le conflit.

« Elles étaient composées d’une armature en bois et de papier bitumé pour la toiture. C’était très mal chauffé, pas isolé et la vie y était extrêmement sommaire », explique Stéphane Bedhome, docteur en histoire et fondateur du musée de l’outil à Vassogne (Aisne) où sont répertoriés de nombreux objets présents jadis dans ce type d’habitat.

La suite sur http://www.lepoint.fr/culture/la-seconde-vie-des-baraques-provisoires-de-la-grande-guerre-16-12-2016-2090971_3.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s