883/journal du 2 janvier 1917

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Journal du mardi 2 janvier 1917 à travers Le Miroir

En Champagne, après un violent bombardement par engins de tranchées, les Allemands ont attaqué à deux reprises nos postes avancés à l’ouest d’Auberive. Ces deux tentatives ont complètement échoué sous nos feux de mitrailleuses et nos jets de grenades.
Sur la rive droite de la Meuse, un fort coup de main tenté par les Allemands contre les tranchées conquises par nous à l’est de la ferme des Chambrettes a complètement échoué.
Journée relativement calme sur le reste du front.
Sur le front belge, bombardements réciproques à l’est de Ramscapelle et vers Dixmude. Vive lutte des artilleries de campagne et de tranchées à Hetsas.
Dans la région au sud de Pinsk, les Allemands ont bombardé les tranchées russes, ils ont donné plusieurs attaques sans résultat.
Au sud-est de Brody, l’ennemi a bombardé les positions de nos alliés avec des obus asphyxiants.
Sur la frontière de Moldavie, il a été repoussé, le long de la rivière Dekash, comme d’ailleurs sur le Trotus.
Les troupes de Mackensen ont attaqué la tête de pont de Braïla et refoulé une arrière-garde russe en Dobroudja.
Canonnade sur le front de l’armée italienne (val d’Astico, Giulie et Carso).
L’éphéméride complet du mois sur http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/janvier17.html

Bonheur: un dessin de Léo Chevalier

_00003
Dans La Croix du 2 janvier 1917

Mémoires du 26 ème Compagnie, du 12 ème escadron de trains

Le 2 janvier 1917, nous quittions Conty et nous allions cantonner à Eplessier à 1500 m à l’ouest de Poix.

Là, nos chevaux étaient à l’abri, les hommes dans les granges ; les sous-officiers avaient des lits, ce n’était plus la guerre. Le 6 janvier, in capacité et insouciance du Capitaine Commandant. Nous abandonnions la grande rue à l’artillerie qui était de passage ; ma section toute entière dû être mise à la corde dans un champ, à proximité du pays. Ainsi, on mettait des chevaux de l’Etat dehors, pour mettre des chevaux de l’Etat à l’abri , et cela pour un passage d’une nuit.

http://themasq49.free.fr/index_fichiers/1418/Parcours_CVAX_1917.htm

Lettres de Guerre du Poilu Augustin Astruc

Le 2 janvier 1917 (midi).

… Tu n’auras pas été très satisfaite de ma correspondance du 1er janvier, une simple carte c’était bien peu. Mais je suis ces jours-ci un peu débordé par les correspondances, tu sais ce qu’il en est aux environs du 1er de l’an. Ce premier de l’an s’est passé assez tristement, tu n’en doutes pas. J’étais levé, hier à trois heures. …

A 6 h moins le quart, j’ai été réveiller les copains et leur souhaiter la bonne année, puis le cuisinier du Ct, m’a payé le café. Alors j’ai été au colonel. Le bureau n’était pas encore ouvert. Comme il y a à côté une section de mitrailleurs au repos, j’ai été dire bonjour à Victor et aux autres camarades. Ils m’ont payé la

goutte. De retour, j’allais voir mon capitaine (par pure civilité), il était sorti, je ne le vis qu’après dîner. A dîner nous avons eu un assez bon repas : soupe, haricots verts, rôti, fromage, 3⁄4 de vin, 1 quart de champagne, une orange et 2 biscuits, mais comme champagne, c’était pas ça, du vin blanc très ordinaire avec un peu de gaz, pour le faire mousser. Enfin tout cela va bien, avec la fin de la guerre tout s’arrangerait. …

source: http://genea.beys.free.fr/gevaudan/ASTRUC%20Augustin_lettresdeGuerre_1917_extraits.pdf

Kriegsgefangenenlager
Les prisonniers allemands à Barcelonnette

Sisteron
Sisteron

Une aquarelle originale non signée représentant la ville de Sisteron vue de la citadelle, datée du 2 janvier 1917 à Sisteron (12 x 19,4 cm). Cela indiquerait que l’auteur a d’abord été détenu en captivité au dépôt d’officiers prisonniers de guerre de Sisteron avant d’être transféré à Barcelonnette.
http://ubaye-en-cartes.e-monsite.com/pages/le-temps-des-guerres/les-officiers-allemands-prisonniers-a-barcelonnette.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s