913/journal du 1 février 1917

Carnet du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

Un froid de canard

2011-03-05-02Le 1er février 1917, tous les grands quotidiens nationaux couvrent comme de coutume leur une de nouvelles de la guerre au front, ou de la situation politique en France et chez les alliés. On évoque notamment une tentative d’empoisonnement contre le premier ministre britannique Lloyd George. On parle avec enthousiasme des offensives allemandes arrêtées sur le front russe, sans savoir que le régime tsariste vit ses derniers jours et que la guerre cessera bientôt à l’Est. Et puis, on revient sans cesse sur ce froid terrible qui s’est abattu sur les tranchées et qui complique même les conditions d’existence à l’arrière. La neige perturbe la circulation des transports en commun, des rares automobiles et des attelages. L’approvisionnement des grandes villes en denrées alimentaires et en charbon se complique. La demande croissante en combustible génère des queues interminables devant les charbonniers. Le lait, les céréales se raréfient et les prix explosent. Comme toujours, les plus pauvres sont les premières victimes de l’inflation galopante.

http://www.richesheures.net/blog/dotclear/index.php?post/2011/03/05/Hiver-1917%2C-quand-la-Seine-charriait-des-glaçons…

Les missions d’artistes aux armées en 1917

capture-decran-2016-12-01-a-10-42-27capture-decran-2016-12-01-a-10-42-34

Les missions d’artistes aux armées, instituées à l’automne 1916, viennent s’insérer dans un ensemble de manifestations et de programmes artistiques existants tournés vers la représentation de la guerre (…)

Les peintres militaires étant soupçonnés d’être des faiseurs de cartes postales cocardières, on souhaite désormais envoyer des artistes qui pourront réaliser de véritables peintures d’histoire, avec l’objectif de ressusciter le musée historique de Versailles à peu près complètement abandonné depuis 1870.

Ce choix, qui écarte au début systématiquement les peintres militaires soupçonnés d’être des faiseurs de cartes postales cocardières, pose une difficulté comme le prouve une note interne du 1er février 1917 : Quel est le but de cette mesure ? Permettre à des peintres contemporains de se documenter pour traduire par la peinture, par l’illustration des journaux et des livres, des épisodes de la guerre actuelle. Aider par ce fait les futures histoires de la guerre. Pour cela, il faudrait ne confier ces mandats qu’à des professionnels avérés, ayant fait leurs preuves. Autant que possible des

spécialistes.

La suite sur http://musee-armee.fr/fileadmin/user_upload/Documents/CERMA_extraits/MA_extrait-cerma-1-robichon.pdf

Croquis d’hôpital d’Olga Bing

Ce diaporama nécessite JavaScript.

cover

http://www.gwpda.org/memoir/Gestes/Bing.htm

Taxation du beurre dans le Finistère

capture-decran-2016-12-01-a-10-51-34

Affiche du 1er février 1917 relatant l’arrêté modificatif de  »la taxation des beurres, afin de réglementer la consommation ». (Archives départementales du Finistère, 1 M 264 2)

http://www.archives-finistere.fr/le-finistère-dans-la-guerre-1914-1918-outil-pédagogique-14

(Aviation) L’escadrille F-72 prend ses quartiers à Bouleuse (Marne)

capture-decran-2016-12-01-a-10-55-40

Le 1er février 1917, l’escadrille F-72 prend ses quartiers sur le terrain de Bouleuse, prés de Reims, où retrouve les escadrilles 210 et 222.

http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/escadrille072.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s