La guerre 14-18 a permis à la femme de s’émanciper? C’est un peu plus compliqué que ça

Sur le site Huffington Post

Les hommes au front, les femmes à l’usine, oui mais… Une exposition ouvre ce mardi 28 février sur le sujet.

quoi auraient ressemblé les défilés de Paul Poiret, de Jeanne Lanvin et de la toute jeune Coco Chanel sur les podiums de février 1917 s’ils avaient eu lieu? Des crinolines de guerre, des robes tonneaux, de la soie, encore et encore et des chapeaux inspirés de ceux portés par les poilus. En bref, une mode chic mais qui s’est adaptée à la guerre contre l’Allemagne comme à la nouvelle vie des femmes.

Alors que la Fashion Week de Paris prêt-à-porter s’ouvre ce mardi 28 février, une exposition débute à Paris sur une mode mal connue. Elle retrace la façon dont l’industrie de la mode a survécu pendant les quatre ans de la Première Guerre mondiale dressant en creux un portrait des femmes et de leur sinueux chemin pour l’égalité.

Pendant la guerre 14-18, fini le corset, la Française est enfin libre d’évoluer dans ses vêtements. Son mari est parti au front, elle doit participer à l’effort de guerre depuis l’arrière. La voilà femme active, jouissant d’une nouvelle liberté et de responsabilités. Ainsi perdure l’image d’une guerre terrible mais en un sens salutaire pour les droits des femmes.

Dans les faits, l’historiographie s’est peu intéressée à la mode pendant cette période. Les découvertes des deux commissaires de l’exposition « Mode & Femmes, 14-18 », Maude Bass-Brueger et Sophie Kurkdjian offrent donc un subtil éclairage. Commençons par les podiums et la création. À cette époque, la mode change beaucoup mais ce n’est pas forcément pour le mieux.

Depuis le début de la décennie 1910, certes le corset n’est plus en vogue mais il est remplacé par une gaine, tout aussi peu confortable. Les jupes dites cloches apparaissent, elles découvrent les chevilles, sont amples, élégantes et sobres. En 1914, les couturiers les rebaptisent « crinolines de guerre ». Dans la presse, on vante les mérites de cette jupe pratique, adaptée à la vie active.

La suite sur http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/27/la-guerre-14-18-a-permis-a-la-femme-de-semanciper-cest-un-peu/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s