963/Journal du 23 mars 1917

Bombardement sur Paris

 

sam_7869

Le 23 mars 1917 eut lieu un bombardement sur Paris. C’est un canon qui tira à 42 m d’altitude et dont le tube du canon mesure 36m de long surnommé la « grosse Bertha ». La grosse Bertha s’appelle en fait Bertha et c’est une héritière de la famille « Groupe » et c’est la patronne de l’usine « Groupe ».

http://atelier1418collegehenricorbet.blogspot.fr/2014_11_02_archive.html

Savez vous où se trouvait ce cimetière allemand en mars 1917?

img554

Deux photographies prises le 23 mars 1917 par un officier du 8e Groupe de 32 cm de l’Artillerie Lourde sur Voie Ferrée « près de Roye », sans plus de précision.L’officier effectue en zone reconquise des reconnaissances des tirs de l’A.L.V.F effectués lors de la bataille de la Somme dans cette région et indique en légende que ce cimetière est celui du 81e Régiment d’Infanterie de Réserve allemand, fraîchement abandonné quelques jours plus tôt à l’issue du repli stratégique sur la ligne Hindenburg.

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Pages-memoire-necropoles-MPLF-MDH/cimetiere-allemand-1917-sujet_2744_1.htm

Journal du vendredi 23 mars 1917

Dans la région de Saint-Quentin, escarmouches de patrouilles au nord de Dallon.
Entre Somme et Oise, l’ennemi a tenté de violentes réactions pour nous refouler de la rive est du canal de Saint-Quentin, que nous occupons. Sur le front Clastres-Montescourt, les attaques successives de l’ennemi ont été brisées par nos feux de mitrailleuses qui ont infligé de fortes pertes aux Allemands. Des combats également vifs dans la région à l’ouest de la Fère se sont terminés par l’échec complet de l’ennemi.
Au sud de l’Oise, nos détachements ont franchi l’Ailette en quelques points.
Au nord de l’ Aisne, les Allemands ont renouvelé leur tentative entre la route de Laon et la rivière. Trois attaques sur la ligne Vrégny-Chivres ont été arrêtées par nos tirs de barrage. Notre artillerie de la région au sud de l’Aisne prenant en enfilade les troupes ennemies, leur a infligé des pertes très élevées.
Lutte d’artilleie en Woëvre, dans la région au pied des Côtes-de-Meuse. Une tentative allemande sur la ferme de Romanville, aux environs de Saint-Mihiel, a échoué.
La résistance de l’ennemi augmente sur le front britannique, de l’ouest de Saint-Quentin au sud d’Arras.
Combat sur le front russe le long de la Berezina. Echec d’une attaque ennemie au nord-ouest de Brody.
Le gouvernement provisoire russe a prescrit de garder à vue le tsar et la tsarine à Tsarkoïé-Selo.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mars17.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s