967/27mars 1917: les destructions du patrimoine en Picardie vues par la Section photographique et cinématographique de l’armée

Mars 1917: les destructions du patrimoine en Picardie vues par la Section photographique et cinématographique de l’armée

img-2-small480
Document allemand. Le dynamitage d’une église picarde.

img-3

En mars 1917, les troupes allemandes procèdent à un large repli stratégique de leurs forces présentes en Picardie. Baptisée Alberich, cette opération est lourde de conséquences pour la région car, avant son départ, l’armée allemande détruit de nombreux châteaux, églises, routes, ponts, usines ou fermes, emportant à jamais un part notable du patrimoine, souvent ancien. La Section photographique et cinématographique de l’armée (SPCA) est mobilisée pour dresser un inventaire en images des dégâts subis par le territoire picard, réalisant une importante production photographique et cinématographique qui d’une part, contribue à l’œuvre de restauration menée après la guerre et, d’autre part, alimente la propagande contre l’Allemagne, jugée seule responsable des ruines.

https://insitu.revues.org/11012

Marine : le Thracia coulé par un UC 69

thracia_sign

Le « Thracia » avait quitté Bilbao pour Glasgow, chargé de minerai de fer. N°8 d’un convoi qui a appareillé le 27 mars 1917 à 18 heures de Belle-Ile, il est torpillé dans la nuit du 27 au 28 et coule en moins d’une minute.
L’auteur de ce torpillage est l’UC69 qui était commandé à l’époque par Erwin Wassner.
L’ UC69 était un sous-marin de type UC II, mis en chantier en Janvier 1916, il est lancé le 7 août de la même année et rentre en activité le 22 décembre.

source: http://www.wreck.fr/thracia.htm

Journal de guerre du mardi 27 mars 1917 à travers Le Miroir

Entre Somme et Oise, les Allemands ont renouvelé à plusieurs reprises leurs attaques sur le front Essigny-Benay. Toutes ces tentatives ont été repoussées par nos feux ou par nos contre-attaques. Des pertes sérieuses ont été infligées à l’ennemi. Nous avons gardé intégralement les positions conquises.
Au sud de l’Oise, nous avons poursuivi notre avance en dépit de l’état du terrain et du mauvais temps. Nous avons occupé Folembray et la Feuillée et pénétré dans la basse forêt de Coucy. Du côté de Vregny, au nord de Soissons, nous avons marqué aussi une sérieuse progression.
Au nord de Reims, un tir de nos batteries a fait sauter un dépôt de munitions ennemies à l’est de la ferme de Godat.
Une de nos escadrilles a lancé 1.000 kilos de projectiles sur les usines de Thionville et le bassin de Briey, ainsi que sur les gares de Conflans et de Montmédy.
Les Anglais ont occupé Lagnicourt, sur la route de Bapaume à Cambrai.
Les Russes ont pénétré en Asie Mineure, dans le vilayet de Mossoul.
La campagne des conservateurs allemands s’accentue contre le chancelier.

source:http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mars17.html

Le château de Coucy détruit par une explosion

ab436216dea8f41cee63dc617b63f8

Le 27 mars 1917, l’explosion pulvérisa la glorieuse forteresse. Il est important de rappeler qu’avant la Grande Guerre, le site de Coucy était la troisième destination touristique en France. Amputé de son glorieux donjon, il perdit de son pouvoir d’attraction.

source: http://aisne.com/Le-chateau-de-Coucy-le-Chateau-Auffrique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s