975/4 avril 1917: explosion d’un dépôt de munition à Bourg-et-Comin (02)

Journal de guerre du mercredi 4 avril 1917

A l’est et à l’ouest de la Somme après une violente préparation d’artillerie, nos troupes se sont portées à l’attaque de la position ennemie qui s’étend du nord de la ligne Castres-Essigny-Benay, depuis l’Epine de Dallon jusqu’à l’Oise. Malgré la résistance acharnée de l’ennemi, nos soldats ont atteint partout leurs objectifs et enlevé sur un front de 13 kilomètres environ, une série de points d’appui solidement organisés et tenus par des forces importantes. L’Epine de Dallon, les villages de Dallon, Giffecourt et Cerisy, plusieurs hauteurs au sud d’Urvillers sont en notre pouvoir.
Au sud de l’Ailette, nous avons continué à progresser dans la région de Laffaux, dont nous tenons les lisières. Nos troupes se sont également emparées de Vauveny et ont pris pied sur la croupe au nord de ce hameau.
L’ennemi a bombardé violemment la ville de Reims qui a reçu plus de 2.000 obus. Plusieurs civils ont été tués.
Les Anglais ont pris Hemm-sur-Cojeul, après un dur combat. Une contre-attaque ennemie a été brisée. Nos alliés ont aussi occupé le bois de Ronssoy.
Le président Wilson a lu au Congrès américain un message constatant l’état de guerre et déclarant que les Etats-Unis coopéreront avec l’Entente.
Mme Sturmer, la femme de l’ancien premier ministre de Russie, s’est suicidée en se coupant la gorge à l’aide d’un rasoir.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/avril17.html

Une carte postale de Verzenay envoyée le 4 avril 1917

capture-decran-2017-02-20-a-13-18-51

Le 4 avril 1917 Chers parents
Je répond a votre lettre du 28 mars que j’ai reçu avant hier soir et qui me dit que vous êtes en bonne santé pour le moment : et que vous avez passez le conseil de révision a Brioude le 3 c’est à-dire hier ; et je languit de savoir le résultat ; Nous avons été relever des tranchées hier matin à la pointe du jour. Nous avons remplacer les
Russes et c’est les Russes qui nous ont remplacer, hier nous avons bu un bon coup et ce matin nous sommes  partit a 2 heure du matin pour fichez le camp a l’arrière au repos et on a plus de goût à allez a l’arrière que aller de l’avant

Il ne fait pas beau temps il pleut, il neige par tourmente il fait des giboulée. l’hiver ne veut plus nous quitter. Je suis toujours en bonne santé pour le moment
J’ai trouver Benoît à la releve je pense bien le voir un de ces
jours et il vous envoie le bonjours
Je vous embrasse de tout cœur
Jean-Pierre

http://transcribathon.com/en/documents/id-15761/item-166866/

Explosion d’un dépôt de munition à Bourg-et-Comin

Lire le dossier sur le forum

pages1418R.G. Nobécourt rapporte le récit de Pol Roynette,brigadier au 120 RAL (daté au 11 avril…) – merci à JL Arnould
(…)  à la sortie nord de Bourg-et-Comin un énorme dépôt de munitions empile en hautes rangées obus, bombes à ailettes, caisses de cartouches et de grenades (…). Une détonation formidable fait t à coup trembler le sol et et une onde de choc courbe les arbres du bois des Chaupières. Pendant un quart d’heure, les explosions se suivent. A deux kilomètres, vers Bourg-et-Comin, s’élève une très haute volute de fumée blanche. Nous poussons tous le même cri : le dépôt de munitions vient de sauter ! (…)

R.G. Nobécourt précise en note de bas de page :
L’explosion de ce dépôt où 45 000 obus lourds étaient entassés fit 50 morts et 100 blessés. Elle reste l’un  des souvenirs d’avril 1917 pour les combattants du voisinage qui l’entendirent et ceux qui virent l’entonnoir énorme qu’elle creusa.

source: http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Pages-d-Histoire-Artillerie/Artillerie/explosion-madagascar-sujet_1467_1.htm

Les Allemands s’emparent de plans de bataillon d’attaque français

Mais « le 4 avril 1917, les Allemands lors d’un coup de main au Nord-Ouest de Reims, se sont emparés du plan d’engagement d’un des bataillons d’attaque ».

source: P. Miquel – La grande guerre, page 401

Les soldats russes en avril 1917

ob_ad2e73_le-miroir-n-181-130517-p12-13

Du 4 au 12 avril 1917, la 3ème Brigade, quant à elle, est implantée depuis le Fort de la Pompelle jusqu’à la ferme des Marquises, puis, elle attaque un segment territorial qui comprend une partie de la route Neuville-Aguilcourt.

source: http://simon-rikatcheff.over-blog.com/2015/01/l-offensive-nivelle-le-sacrifice.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s