1024/23 mai 1917

Une lettre d’Adolphe à sa belle

« Nous devons être relevés peut-être demain. […] on ne nous prendrait pas pour des soldats car l’on n’en a pas beaucoup la couleur : la chemise, la figure et les mains comme la cheminée. »
Adolphe, le 23 mai 1917

« Hier nous avions encore une attaque à 4 h 30 du soir. […] Près de Corbény, à l’Est de Craonne, nous avons fait 53 prisonniers. Mais le soir, à la nuit, dans ma section, dans un petit abri sous terre, nous avons trois morts et 2 blessés. Alors, sur 15 que nous étions, nous voilà plus que 10. Et tout cela par des maladroits de nos officiers qui avaient placé 300 grenades auprès de nous et qui les ont fait toutes exploser. Heureusement pour moi que j’étais de côté. J’ai tout simplement été commotionné. Mais depuis hier soir, on travaille pour les sortir. Ils ont au moins 5 mètres de terre sur eux. »
Adolphe, le 23 mai 1917

source: http://www.alienor.org/publications/ici-et-la-bas/courrier.php

Le coiffeur de la Compagnie à Soissons

 Le coiffeur de la compagnie », Soissons, Aisne, 23 mai 1917. Autochrome de Fernand Cuville, section photographique de l’armée et Archives de la planète, inv. A 12 124.

source: https://fr.pinterest.com/pin/442971313335773506/

 

Journal du mercredi 23 mai 1917 à travers Le Miroir

En Champagne, la réaction de l’artillerie ennemie sur les positions conquises par nous au nord du mont Cornillet, du Casque et du Téton, a été suivie d’une attaque d’infanterie sur ces trois secteurs. L’ennemi a été repoussé partout et a subi des pertes importantes. Le chiffre de nos prisonniers est monté à 1.000, dont 28 officiers.
Lutte d’artillerie d’une grande violence dans la région des plateaux de Vauclerc et de Californie et à l’est de Chevreux.
Les Allemands ont soumis la ville de Reims à un intense bombardement. Nous avons abattu deux avions ennemis.
Les Anglais ont effectué des raids heureux au nord-est d’Epéhy, au nord d’Armentières et à l’est de Vermelles.
Canonnade sur leur front, à l’est de Bullecourt, au sud de la route Arras-Cambrai et à l’ouest de Lens. Ils ont fait exploser sur la route Arras-Cambrai, près de Quéant, un important dépôt allemand de munitions. La secousse produite par l’explosion a été ressentie à une grande distance en arrière de leurs lignes.
Les Italiens ont repoussé une série d’offensives autrichiennes, depuis le massif de l’Adamello jusqu’au Carso. Les Autrichiens ont partout subi des pertes élevées.
Le Congrès de Rio-de-Janeiro a décidé de révoquer la déclaration de neutralité faite le 28 avril par le président des Etats-Unis du Brésil.
M. Ribot a fait au Palais-Bourbon un discours très applaudi pour préciser les buts de guerre de la France.
L’Allemagne a envoyé une note à l’Espagne promettant de respecter désormais les eaux territoriales de la péninsule.
Le Mexique a protesté à Berlin contre la guerre sous-marine.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mai17.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s