1042/10 juin 1917

Le caporal Truton condamné à mort

La nuit flirte encore avec l’aube, ce 18 juin 1917, quand la voiture cellulaire s’arrête enfin. L’air est déjà doux. C’est un des petits matins qu’Albert Truton devait chérir quand il était encore agriculteur à Nocé (Orne), dans son Perche natal. Le réveil au son des oiseaux, la promesse d’une belle journée sans engelures, peut-être un bal du soir… Pourtant, depuis trois ans, l’employé de ferme a délaissé les sillons des champs familiers pour la boue visqueuse des tranchées. Les moissons estivales pour les obus qui fauchent les copains. Ce 18 juin 1917, à Pargnan, dans l’Aisne, c’est une mort indigne qui attend le caporal de 31 ans. Loin de sa terre, de sa femme et de sa chère petite Suzanne.

source: http://www.le-mage.fr/lhistoire-du-caporal-truton-habitant-du-mage-lors-de-la-grande-guerre/

La mission de Joffre aux Etats-Unis

A son retour, le maréchal Joffre a reçu le titre honorifique d’inspecteur général des troupes américaines en France. A deux reprises, il interviendra pour défendre l’accord du 14 mai 1917. La première intervention date du 10 juin 1917 à la suite d’une démarche d’André Tardieu inquiet des lenteurs éventuelles de l’exécution de cet accord faute de tonnage. Tout en maintenant la constitution de grandes unités, il propose de créer un second courant de volontaires en vue d’un amalgame. Tardieu demande l’avis de Foch et de Pétain sans faire allusion à Joffre. Mais ce dernier provoque une réunion entre Foch, Pétain, Weygand et lui-même.

Malgré quelques réticences de Pétain, l’unanimité se rallie à l’avis de Joffre qui a souligné que le problème du tonnage se résoudrait en son temps, qu’il ne fallait pas compromettre le crédit privilégié de la France auprès des Américains que l’amalgame risquait de rapprocher des Anglais du fait de la communauté de langage. D’ailleurs la solution de Tardieu ne serait pas acceptée par les États-Unis qui veulent leur armée avant même d’avoir des troupes en France. Pétain se déclara convaincu et confirma par écrit, le 14 juin, son accord complet sur la manière de voir du maréchal Joffre en ce qui concerne le principe de l’autonomie de l’armée américaine en France, ce qui fut transmis à Tardieu par le gouvernement.

source: http://www.institut-strategie.fr/ihcc_eu1gm_Lesouef.html

L’état inquiet du moral des populations

Le ministre de l’Intérieur, Louis Malvy, demande à tous les préfets de France de le tenir informé de l’état moral des populations de leurs départements.

Journal du dimanche 10 juin 1917 à travers Le Miroir

Nos batteries se sont montrées très actives dans la région au nord de Saint-Quentin.
Sur le chemin des Dames, les Allemands ont renouvelé leurs tentatives en divers points du front, depuis le sud de Filain jusqu’a l’est de Cerny, tandis que la lutte d’artillerie se poursuivait avec violence. Quatre attaques successives sur une de nos tranchées ont été brisées et dispersées au nord-est de Cerny. Deux coups de main au nord de la ferme Froidmont ont eu le même échec. L’ennemi a subi des pertes sensibles.
Les Allemands ont encore été repoussés au sud-est de Corbeny, au sud de Courcy et au bois des Chevaliers.
Les Anglais ont élevé le chiffre de leurs prisonniers à 6400 sur le front Messines-Wytschaete. Les Allemands ont lançé une puissante contre-attaque sur une largeur de 10 kilomètres entre Saint-Yves et le canal d’Ypres à Commines. Elle a totalement échoué. La lutte a été particulièrement vive à l’est de Messines et vers Klein-Zillebeke.
Plus au sud, nos alliés ont opéré avec succès du sud de Lens à la Bassée.
Au sud de la Souchez, ils ont pénétré jusqu’à plus de 800 mètres de profondeur, dans les lignes allemandes sur un front de 3500.
Les Italiens ont repoussé une offensive autrichienne sur le Carso.
C’est le comte Esterhazy qui est maintenant chargé de former le cabinet hongrois.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juin17.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s