1082/20 juillet 1917: des journalistes à Reims

 Des journalistes à Reims

Pour montrer au monde l’horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents.

Toutes les photographies de cet article viennent du « Fonds Valois » (de la rue de Valois à Paris où étaient déjà les bureaux des « Beaux-arts »)

Pour en savoir plus : lire l’article d’Hervé Chabaud : Compatir, soutenir, s’indigner, Les visites de personnalités à la cathédrale, pp 79-81 dans Reims 14-18 – De la guerre à la paix, éd. La Nuée bleue.

source: http://14-18.documentation-ra.com/2013/12/2013-11-les-missions-etrangeres-visitent-reims-en-1917/

http://reims.14-18.over-blog.com/2013/11/les-missions-%C3%A9trang%C3%A8res-visitent-reims-en-1917.html

Naissance officielle de la marque BMW

La création de la firme remonte officieusement à 1916, mais plus officiellement au 20 juillet 1917 ou, la Rapp Motoren Werke (fusion de la « Bayerische Flugzeug Werke » un constructeur d’avions et de la « Otto Werke », un fabricant de moteurs) devient la BMW : Bayerische Motoren Werke (en français : Manufacture Bavaroise de Moteurs).

BMW n’est pas l’inventeur du bicylindre à plat, mais c’est certainement la marque qui lui donna ces titres de noblesse. Et aussi une fiabilité jusqu’alors inconnue. De la R 32 à la dernière R 100 RT1, le flat culbuté suit son petit bonhomme de chemin, de petites évolutions en grandes « révolutions », les ingénieurs allemands gardèrent toujours à l’esprit un principe important :  » FAIRE SIMPLE ET SOLIDE ».

source: http://www.legendes-motorcycle.com/moto-bmw.php

Journal du vendredi 20 juillet 1917 à travers Le Miroir

La lutte d’artillerie est devenue violente dans la région à l’ouest et à l’est de Cerny.
Nous avons repoussé un coup de main sur nos petits postes au nord de Vienne-le-Château, lisières ouest de l’Argonne, et fait un certain nombre de prisonniers.
Sur la rive gauche de la Meuse, après de violents bombardements, les Allemands ont, à plusieurs reprises, lancé des contre-attaques sur les positions que nous avions enlevées depuis le bois d’Avocourt jusqu’aux pentes ouest de la cote 304. Tous leurs efforts se sont brisés contre la résistance énergique de nos troupes, qui leur ont infligé de sanglantes pertes, sans céder la moindre parcelle du terrain conquis.
Un coup de main ennemi vers la tranchée de Calonne n’a donné aucun résultat.
Les Anglais, par une opération de détail exécutée à l’est de Mouchy-le-Preux, ont amélioré leur position et fait un certain nombre de prisonniers.
Leurs aviateurs ont fait de l’excellent travail en liaison avec l’artillerie. Ils ont jeté des bombes sur divers points d’importance militaire. Ils ont abattu six appareils allemands.
Les Italiens, ont repoussé des tentatives autrichiennes vers Buchenstein, le Monte Piana, le Passo di Monte, la Croce di Comelico, etc. Ils ont abattu deux avions.
Les Russes ont subi une violente attaque allemande au sud de Kalusz, près du village du Novitza. L’ennemi a été rejeté d’une hauteur qu’il avait d’abord réussi à occuper.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juillet17.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s