1094/1 août 1917: naissance de la gazette du Créneau

On se bat toujours à Verdun

Le 1er août 1917, nouvelle réaction ennemie sur le même point et perte de la plus grande partie de nos gains du 17 juillet. Ces fluctuations ne peuvent se prolonger indéfiniment. Notre commandement  décide d’y mettre fin et prépare une opération de grande envergure.

Elle aura pour objet d’asseoir solidement nos positions au nord de Verdun, de part et d’autre de la Meuse.

Elle visera dans ce but, à s’emparer des observatoires encore aux mains de l’ennemi et à obliger les allemands à éloigner leur artillerie, ce qui aura pour résultats de mettre à l’abri du canon de moyen calibre le nœud de communication très important constitué par les voies ferrées et les routes qui convergent vers la ville.

Les Allemands, sentant venir l’attaque, multiplient les coups de main sur tout le front, afin d’obtenir des prisonniers et de se renseigner. L’importance de nos préparatifs, qu’ils ont pu suivre même de leurs observatoires lointains, grandit leur inquiétude.

Dès la fin de juillet, notre service de renseignements constate qu’ils ont accru la densité de leurs troupes, amené leurs réserves à pied d’œuvre et renforcé leur artillerie.

source: http://www.chtimiste.com/batailles1418/1917verdun.htm

Naissance de la gazette du Créneau

Ce journal est fondé en août 1917 par Jules-Eugène Auclair, téléphoniste du 134e régiment d’infanterie. Il en est à la fois le rédacteur et le dessinateur. C’est sa deuxième tentative après la création de Reflets de sape qui n’a eu qu’un numéro en mai 1916.

Le 134e régiment est alors dans la Marne, dans le secteur de Beauséjour, un hameau dominé par un fortin aménagé dès 1914 par l’armée allemande et qui fut l’objet de combats meurtriers pendant toute la guerre.

Auclair est l’un des rédacteurs de journaux de tranchées avec qui Charles Clerc est en correspondance épistolaire, et grâce auquel il se procure une partie de  sa collection. Clerc possède 23 des 25 numéros parus jusqu’au 10 juillet 1919.

Grâce à un limographe duplicateur offert par L’Oeuvre du soldat au front du Touring-club de France, le régiment pouvait tirer de 500 à 1000 exemplaires à chaque numéro.

Lors de l’armistice, le journal en est à son 16e numéro ; le régiment est alors envoyé dans la région de Périgueux, d’où l’intitulé géographique du n° 17 : « A St Pierre de Chignac (Dordogne) ».

source: http://memoirevive.besancon.fr/?id=343

(vidéo) Benoît XV en médiateur

Voir notre site: https://reims1418.wordpress.com/2017/05/06/video-14-18-benoit-xv-le-pape-mediateur/

Carnet du mercredi 1 août 1917 à travers Le Miroir

Après avoir opéré le passage du canal de l’Yser, nos troupes ont attaqué, en liaison à leur droite avec les armées anglaises.
La préparation d’artillerie avait nivelé les organisations allemandes et fait éprouver de lourdes pertes aux défenseurs. Nos troupes ont enlevé les deux positions de l’ennemi et dépassé spontanément l’objectif qui leur avait été assigné. Elles ont progressé sur la route de Lizerne à Dixmude, enlevé le village de Bixchoote et le cabaret Kortekert. Nos pertes sont des plus minimes. Nous avons pris un important matériel et fait des prisonniers. Le sol est jonché de cadavres allemands.
Sur l’Aisne, canonnade très violente. Une brillante opération a été faite par nous au sud de la Royère. Les objectifs fixés ont été dépassés. 210 prisonniers ont été capturés. Une contre-attaque ennemie à l’ouest de l’épine de Chevregny a été repoussée.
Une autre attaque ennemie a eu lieu à l’est de Cerny, sur une largeur de 1500 mètres. Elle a été refoulée tandis que nous progressions sur tout le front.
Les Anglais ont avancé sur un front de plus de 24 kilomètres, entre la Basse-Ville, sur la Lys, et Steenstraete, sur l’Yser. Leur avance, sur beaucoup de points, atteint 3 kilomètres en profondeur. Plusieurs villages ont été enlevés. 3500 prisonniers ont été dénombrés.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout17.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s