1096/3 août 1917: censure: le rappel d’un préfet

Evacuation de Hooglede (Belgique)

Le 3 août 1917, la population de Hooglede a été évacuée. Hooglede était devenu un village fantôme et était souvent bombardé par les alliés. A Gits, une partie des habitants sont restés jusqu’à ce qu’ils soient obligés de fuir fin septembre 1918.

source: http://veertienachttien.be/fr/chronologie/3-aout-1917-evacuation-de-hooglede

Censure: le rappel d’un préfet

En date du 3 août 1917, ce télégramme du général commandant la 18e Région adressé à l’officier chargé du bureau de la presse au sein de la préfecture illustre de manière abrupte la réalité de la censure : par cet ordre, il est formellement interdit à la presse de communiquer sur les accidents ou évènements (incendie, explosions, déraillements, troubles ouvriers…) qui surviendraient. Cette diffusion montrerait dès lors les difficultés sociales et économiques de la période et risquerait d’engendrer des troubles sur le front et à l’arrière.

source: http://www.archivesenligne65.fr/article.php?laref=547&titre=consigne-de-censure-envoyee-a-la-prefecture-1917-adhp-10-r-28

A propos du service militaire des indigènes israéelites et musulmans algériens

Décret du 3 août 1917 relatif au service militaire des indigènes israélites algériens non naturalisés et des indigènes musulmans algériens nés ou résidant hors du territoire algérien (Arrêté de promulgation du 25 octobre 1917)

source: http://lexpol.cloud.pf/document.php?document=312120&deb=434&fin=434&titre=RMOpY3JldCBkdSAwMy8wOC8xOTE3

Journal du vendredi 3 août 1917 à travers Le Miroir

En Belgique, le mauvais temps continue.
Grande activité de l’artillerie à l’est de Braye-en-Laonnois, à l’ouest de Craonne.
Dans la région d’Allemant, au cours d’une opération de détail, nous avons fait 24 prisonniers et pris une mitrailleuse.
A l’est et au sud-est de Reims, l’ennemi a tenté deux coups de main sans résultat.
Sur la rive gauche de la Meuse, violente lutte d’artillerie. Les Allemands ont renouvelé sans résultat leur attaque dans le secteur du bois d’Avocourt. Des coups de main ennemis dans cette même région, ainsi qu’en forêt d’Apremont, au sud-est de Saint-Mihiel, ont complètement échoué.
Sur le front anglais des Flandres, l’ennemi, qui avait réussi, au prix de pertes élevées, à prendre pied dans les positions avancées de nos alliés, vers la voie ferrée Ypres-Roulers, a été entièrement rejeté par une contre-attaque. Nos alliés ont repris possession de la totalité de la ligne.
Ils ont exécuté avec succès un coup de main au sud-est d’Hargicourt et fait des prisonniers.
Le gouvernement russe a adressé une circulaire télégraphique à ses représentants auprès des Alliés pour affirmer sa volonté de continuer la guerre avec vigueur.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout17.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s