1104/11 août 1917: le 96 ème RI au Mort Homme

Journal du samedi 11 août 1917 à travers Le Miroir

Au nord de Saint-Quentin, activité soutenue des deux artilleries dans la région du Fayet. Deux attaques ennemies, entre le moulin de Sennechet et la ferme Cepy, ont été arrêtées par nos feux.
Violente lutte d’artillerie sur le front Panthéon-épine de Chevregny. L’ennemi a subi sur ce front un sanglant échec après lequel il a renoncé à toute tentative. L’attaque avait été montée avec le plus grand soin. Outre trois bataillons, les Allemands avaient engagé neufs détachements de troupes spéciales d’assaut et deux détachements de lance-flammes. Nous avons fait plus de 100 prisonniers.
En Champagne, après une préparation d’artillerie, les Allemands ont attaqué nos tranchées à l’est de Maisons-de-Champagne. Aux deux ailes, nos feux ont brisé toutes les tentatives. Au centre, où les assaillants avaient pris pied, un combat très vif s’était engagé : il s’est terminé à notre avantage.
Canonnade sur les deux rives de la Meuse.
Les Anglais ont achevé la conquête du village de Westhoeck, à l’est d’Ypres et ils se sont emparés de crêtes importantes. Ils ont pénétré sur un large front dans les positions allemandes à l’est de Monchy-le-Preux. L’ennemi a subi de grosses pertes.
Nouvelle avance de Mackensen en Moldavie.
Un bataillon ennemi a été repoussé à Housa, sur le front franco-hellénique.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout17.html

Le 96 ème RI au Mort Homme

10 août.- Nous embarquons en auto à 4 h du soir. Pluie battante tout le long de la route. Notre camion nous laisse en panne au plus fort de l’orage. Il faut transborder.

Nous traversons Bar-le-Ducarrivons à Ippécourt (à 6 Km de la « Voie Sacrée », à l’ouest de Souilly) vers 8 h 30 du soir, avant la nuit. Village à moitié détruit, d’aspect minable.

 – Dimanche 12 août 1917 –Messe vers 7 h. Grand-messe militaire à 9 h 30 célébrée par un de nos aumôniers de corps qui nous fait un splendide sermon. Eglise absolument comble. A 14 h 30 vêpres ; beaucoup d’assistants encore ! M. le curé de la paroisse, qui ne paraît pas d’une gentillesse extraordinaire, a refusé de recevoir notre commandant en popote, et il se montre rigoureux à notre égard sur tout ce qui concerne son matériel d’église.

– Lundi 13 août 1917 –Départ du 1er Bataillon pour les lignes. Le 3e est arrivé hier au soir au même village. Journée triste, pluie et brouillard. On s’intéresse pour le mieux en jouant quelques parties de cartes.L’offensive subit sérieusement du retard par suite du mauvais temps.

http://a-pyrenean-story.pagesperso-orange.fr/websiteX5/Preview/mort-homme—5.html

Un journal bavarois raconte le front

La rédaction en chef fut assurée jusqu’en août 1918 par Wilhelm Becker, remplacé en septembre par le peintre Hans Stadelmann.

Jusqu’au n° 11 d’août 1917 des dessins bicolores en pleine page ornent la page de titre et chaque numéro contient des illustrations en 3 couleurs, réalisées notamment par le peintre Anton Reinbold (qui dessine aussi pour le Bayerische Landwehrmann et le Drahtverhau), Hans Stadelmann, Josef Kopp, Wilhelm Becker, Röhrig et l’architecte Thomas Wechs.

Le collaborateur littéraire le plus régulier est le caporal Hermann Wiese. On trouve en outre des textes du lieutenant R. K. Baumeister, de Johann Greiner, du caporal Willi Grunow, de Hertz, du sous-officier Christian Martin, de H. Moosburger, de Reinhardt, de Spitzlberger, du sous-officier Egon H. Strassburger, et de Streitwieser.

À noter enfin que pendant la période vosgienne, du fait des coûts réduits d’impression, les différents collaborateurs recevaient 60 à 70 Mark d’honoraires par numéro.

source: https://w1.bnu.fr/journauxtranchees/DiebayerischeLandwehr.aspx

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s