1105/12 août 1983

« Il vaut mieux ramasser les marrons que de jouer avec »

Pour fabriquer de l’alcool et de l’acétone, les enfants sont priés de ramasser des marrons et des chataignes et de les apporter aux mairies. Le Figaro du 12 août 1917 indique que le kilo sera payé 8 centimes.

«Les marrons d’Inde ne servaient jusqu’à présent qu’à confectionner des colliers aux gamins.

A peine, dans quelques contrées, utilisait-on leur fécule pour en faire de l’amidon pour les blanchisseuses.

On va en tirer un meilleur parti. On en fabriquera de l’alcool et de l’acétone pour les usines de guerre. On économisera ainsi des quantités importantes de maïs et de riz qui seront conservées pour l’alimentation.

En conséquence, des affiches vont être apposées dans toutes les communes de France, invitant les enfants à ramasser les marrons d’Inde et les châtaignes et à les porter aux mairies.

On les leur paiera huit centimes le kilo. Pour eux-mêmes, cela vaudra mieux que de jouer avec.» écrit Le Figaro du 12 août 1917.

source:http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/12/26002-20140812ARTFIG00167-12-aout-1917-il-vaut-mieux-ramasser-les-marrons-que-de-jouer-avec.php

Une chaussure nationale

Les industries de la chaussure sont réquisitionnées par l’armée : elles doivent fournir un contingent de chaussures destinées aux soldats.
Parallèlement, on assiste à un renchérissement du prix de la chaussure civile. E. Clémentel ministre du commerce, de l’industrie des postes et télégraphes a alors l’idée d’utiliser les surplus de cuirs des programmes de chaussures militaires pour fabriquer une chaussure bon marché destinée aux classes populaires.
Le décret du 12 août 1917 prescrit la fabrication de cette chaussure dite nationale.

http://archives.le64.fr/decouvrir-les-archives/centenaire-14-18/document-du-mois/la-chaussure-nationale.html

Repérage ses entrées du « Gallwitz Tunnel » avant attaque à Verdun

Le Mort-Homme, le Bois des Corbeaux et le Bois de Forges le 12 août 1917 à 16h30

Voici une des très nombreuses photographies obliques prises par le lieutenant Pinard de l’Escadrille 50 au cours des semaines précédant l’attaque du 20 août 1917 à Verdun:
-d’abord une photographie panoramique du Mort-Homme et du Bois des Corbeaux au début de la préparation d’artillerie, prise à 4000 mètres d’altitude.Les arrières allemands sont soumis au tir de l’A.L.G.P et la haute colonne de fumée indique la destruction d’un important dépôt de munitions tandis qu’à gauche de cette colonne, on distingue nettement sur la photographie originale les détonations d’une salve entière d’obus de 270 mm:

-une pensée pour le lieutenant Pinard et son pilote le lieutenant Roget qui ont pris ces clichés exceptionnels à bord d’avions Letord et Sopwith en août 1917, tandis que leur chien, le fidèle « Cadorna », attend impatiemment le retour de l’équipage qui passe plusieurs heures par jour au-dessus de ces parages, rendus malsains par l’abondance de la « Flak » et l’agressivité de la chasse allemandes.

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/champ-bataille-sujet_10931_2.htm

 

Journal du dimanche 12 août 1917 à travers Le Miroir

En Belgique, la lutte d’artillerie s’est maintenue très vive au cours de la journée.
Au nord de Saint-Quentin, une tentative nouvelle des Allemands sur nos positions, à l’est de Fayet, a été arrêtée net par nos feux.
En Champagne, l’activité des deux artilleries s’est un peu ralentie dans la région des Monts. Durant la nuit, les Allemands, en même temps qu’ils attaquaient vainement dans le secteur du Cornillet, ont, par deux fois, attaqués nos tranchées au mont Haut. Les assaillants pris sous nos feux ont dû refluer vers leurs tranchées de départ. D’autres tentatives sur le mont Blond ont subi le même sort.
Deux avions allemands ont été abattus par nos pilotes.
Notre aviation de bombardement à bombardé l’aérodrome de Schlesladt et les barraquements de la forêt d’Houthulst.
Sur le front britannique, un violent combat s’est engagé pour la possession des importantes positions que nos alliés avaient enlevées à l’est d’Ypres. Nos alliés ont gardé la totalité de leurs lignes et réalisé une nouvelle avance sur la route d’Ypres à Menin.
Les Russes ont rejeté une offensive dans la région de Brody. Les Russo-Roumains ont brisé une offensive sur la Sereth. Les Roumains ont reculé sur la Dobra et au sud-ouest d’Oves.
M. Henderson, ministre socialiste du cabinet anglais, a démissionné à la suite de la décision prise par son parti d’aller à la conférence de Stockholm.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout17.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s