1106/13 août 1983

Journal du lundi 13 août 1917 à travers Le Miroir

A l’est de Fayet, nos troupes ont entièrement reconquis les éléments de tranchées enlevées par les Allemands pendant la nuit du 9 au 10 août. Nous avons fait une vingtaine de prisonniers au cours de cette action. Dans le secteur ferme Noisy-moulin de Laffaux, nos reconnaissances ont effectué plusieurs incursions dans les lignes ennemies et ramené des prisonniers.
Au sud d’Ailles, les Allemands ont renouvelé leurs tentatives sur la tranchée que nous avons conquise d’hier. Deux attaques, dont l’une très violente, ont été repoussées avec des pertes sérieuses pour l’ennemi. Nos troupes, qui ont maintenu toutes leurs positions, ont réalisé de nouveaux progrès au cours de la nuit.
En Champagne, et sur les deux rives de la Meuse, lutte d’artillerie assez active. A l’ouest d’Avocourt, nous avons arrêté un coup de main ennemi.
Rencontres de patrouilles en Alsace, dans le bois de Carspach.
Sur le front d’Orient, l’ennemi a tenté plusieurs attaques près du lac Doiran, dans la boucle de la Cerna et entre les lacs de Presba et d’Okrida. Il a été partout repoussé.
Sur le front britannique, le temps est demeuré pluvieux et orageux. Un combat a eu lieu pour la possession d’un entonnoir à l’est de Givenchy-lès-la-Bassée. Les troupes de nos alliés se sont établies sur le rebord de l’entonnoir et ont repoussé une contre-attaque.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout17.html

Coordination de la défense aérienne

C’est pourquoi c’est l’État Major Général qui en est chargé. Le général Foch, son chef, décide le 13 août 1917 d’un nouveau plan de défense aérienne qui va rester en vigueur jusqu’à la fin de la guerre et selon lequel :

« La défense comporte :

a) aux armées et à l’intérieur : la surveillance des mouvements de l’ennemi. b) aux armées : des lignes de barrages de tir assurées par l’artillerie antiaérienne et les lignes de barrages aériens existantes et la chasse des appareils ennemi, assurée par l’aviation de combat, l’attaque des terrains d’aviation ennemis, effectuée par l’aviation de bombardement dans le but de détruire les appareils ennemis. c) à l’intérieur : la protection immédiate des centres intéressants assurée par les postes de tir et les barrages aériens et la chasse des appareils ennemis, assurée par les escadrilles pour les centres qui en sont dotés. d) aux armées et à l’intérieur, en cas d’attaque de nuit : l’extinction des lumières. »

source: http://basart.artillerie.asso.fr/article.php3?id_article=740

Lettre de Rosa Luxembourg en prison

À Hans Diefenbach

Breslau, 13 août 1917.

« Je mène ici une vraie existence de condamnée, c’est-à-dire que je suis enfermée jour et nuit dans ma cellule (…). Après Wronke, la chute est rude, à tous ponts de vue ; ceci, non pour me plaindre mais simplement pour vous expliquer pourquoi, pour l’instant, je n’arrive pas à vous écrire une de ces lettres tissées du parfum des roses, du bleu du ciel et du voile des nuages (…). La sérénité me reviendra certainement – après tout, j’en ai en quantité inépuisable -, il faut juste que je règle d’abord certaines choses avec ma carcasse, qui jusqu’ici grippe de façon inquiétante (…).

NB : (…) Ne pourriez-vous pas m’envoyer un peu de littérature ? Je suis complètement à sec. Sonia m’en a envoyé un lot – que des choses improbables… Je vous joins une étude sur Shakespeare (du professeur Morgenstern). »

http://www.gauchemip.org/spip.php?article10761

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s