1173/19 octobre 1917: Pierre Loti et la grande guerre

Début de la guerre électronique

Après avoir constaté que les raids de zeppelins allemands utilisent pour se diriger le signal TSF émis par l’émetteur de la Tour Eiffel, les Français lancent des contre-mesures. Le signal que reçoivent dorénavant les dirigeables, leur indique Dijon au lieu de Paris. Le raid du 19 octobre (qui avait Londres pour cible) se solde par la perte des 2/3 des aéronefs allemands. Seuls 3 appareils réussissent à rallier l’Allemagne. La guerre électronique est née.

source: http://www.oragesdacier.info/2012/10/19-octobre-1917-debut-de-la-guerre.html

lire aussi: http://lzdream.net/dirigeables/template_airship.php?page=5zeppelins_index&menu=5zeppelins_menu

Les hackeurs de la tour Eiffel

Odieux Connard nous invite à nous cultiver un peu avec humour à travers une histoire méconnue de la Première guerre mondiale : les « hackeurs » de la tour Eiffel dont le but était de désorienter les Zeppelins de l’armée allemande, ce que l’on appellera plus tard la « guerre électronique ». Le 19 octobre 1917, un dirigeable allemand volait en direction de Paris pour bombarder la capitale. Grâce à son puissant émetteur, la station radio de la tour Eiffel a empêché le zeppelin de communiquer avec sa base en lui envoyant de fausses positions. Totalement désorienté, le dirigeable s’est finalement échoué en Haute-Marne sur les rives de l’Apance. Un autre jour, au retour d’une mission sur l’Angleterre, une escadre de zeppelins survolait la France en utilisant, cette fois-ci, l’émetteur de la tour Eiffel pour déterminer elle-même sa position. Le général français Gustave Ferrié, pionnier dans le domaine de la radiodiffusion, a alors donné l’ordre d’arrêter l’émetteur parisien et de la remplacer sur la même fréquence par un émetteur de la station T.S.F. de Lyon La Doua. Les dirigeables allemands ont ainsi effectué un important détour et l’un d’eux a été obligé de faire un atterrissage forcé dans la vallée de Sisteron.

source: https://www.koreus.com/video/hackeurs-tour-eiffel.html

Guynemer au Panthéon

Le 19 octobre 1917, la Chambre des Députés propose que le nom de Guynemer soit inscrit au Panthéon. Le 30 avril 1922, Raymond Poincaré, président du Conseil y inaugure une plaque qui porte l’inscription :
« À la mémoire de Georges Guynemer, symbole des aspirations et des enthousiasmes de l’armée de la Nation ».
Georges Guynemer est devenu un héros de l’armée de l’Air. Dans la plupart des bases aériennes, un bâtiment ou la cour d’honneur porten son nom. Aujourd’hui encore, chaque année, sa dernière citation est lue solennellement dans toutes les bases.

source: http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/sites/default/files/editeur/BrochureGuynemerSGADMPA2007.pdf

Pierre Loti et la grande guerre

L’horreur allemande, VIII Les premières pluies du quatrième hiver (19 octobre 1917)

La désolation et l’horreur ! Elles oppressaient moins naguère encore, aux derniers beaux jours d’été, quand des fleurs égayaient nos ruines, quand des jasmins des vignes vierges tapissaient délicieusement les murs des maisons éventrées, les porches croulants des églises ; et puis nos soldats, en mouvement là partout, semblaient plus alertes et joyeux au clair soleil de septembre. Mais, aujourd’hui, l’emprise d’un quatrième automne a commencé, avec une brusquerie que l’on n’attendait pas, tout a changé sous la pluie glaciale et le ciel noir ; je ne les reconnais pour ainsi dire pas, ces mêmes cinquante kilomètres de ma zone actuelle, que j’ai déjà parcourus cent fois, — et qui ne sont du reste qu’une partie quelconque de nos immenses dévastations ; je croirais que ce soir mes yeux s’ouvrent sur un tout nouveau décor, dont l’aspect n’est plus tolérable, —  et l’indignation, la haine me remontent au cœur comme un flot… Fermes, vergers, hameaux, villages ou petites villes, c’est bien de fond en comble que tout a été saccagé, saccagé de manière que rien ne puisse servir à rien, et que rebâtir ne soit même plus possible, car tous les murs sont déjetés depuis la base et pas une pierre n’a été laissée en place ; quel acharnement il faut qu’ils y aient mis, et quelle patience infernale ! Le long de ce qui jadis fut des rues, les quelques lambeaux des façades, qui tiennent encore, vous regardent par des trous qui furent des fenêtres, mais n’ont plus ni contrevents, ni croisées et ressemblent à des orbites de morts n’ayant plus leurs yeux.

source:http://www.alienor.org/publications/loti-grande-guerre/ecriture.php

Journal du vendredi 19 octobre 1917 à travers Le Miroir

Sur le front au nord de l’Aisne, nos troupes ont repoussé une attaque dirigée contre nos positions du plateau de Vauclerc.
Actions d’artillerie vers Maisons-de-Champagne, au nord de Souain, dans la région des Monts et sur la rive droite de la Meuse, dans la région bois le Chaume-Bezonvaux.
Nancy est à nouveau bombardé par l’aviation allemande. Il y a des victimes.
Sur le front anglais, grande activité de l’artillerie allemande au nord-est d’Ypres et sur la côte. Activité de l’artillerie britannique sur le front de bataille.
Nos alliés ont exécuté avec succès une opération de bombardement sur territoire ennemi, et attaqué une usine à l’ouest de Sarrebruck, à 65 kilomètres de la frontière. De nombreuses bombes ont été jetées avec d’excellents résultats.
Canonnade en Macédoine sur le front du Vardar.
Les Russes ont livrés bataille à la flotte allemande dans le golfe de Riga. Après avoir chassé l’avant-garde ennemie, ils durent reculer devant la supériorité de portée de l’artillerie.
Le vaisseau de ligne Slava coula, mais presque tout son équipage fut sauvé. Les batteries de côtes russes placées à l’entrée du Mohn-Sund furent détruites. Au Mohn-Sund les tentatives allemandes échouèrent.
L’ennemi subit un autre échec, en renouvelant une opération de débarquement dans l’île de Dago.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/octobre17.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s