1162/8 octobre 1917

Le front près de Moorslede (Belgique)

Le 8 octobre 1917, il y a eu des combats violents pour conquérir la colline Droogenbroodhoek près de Moorslede. Les Allemands ont pu repousser les Britanniques mais les deux armées ont connu beaucoup de pertes.

Les semaines suivantes, le front était tout près de Moorslede. La commune et ses alentours ont été pilonnés complètement et à la suite du mauvais temps, le paysage était devenu un marais plein de trous d’obus.

Sur la photo, l’église et la place du marché du village de Moorslede complètement détruit en octobre 1917.

Le Canadien Marius Benoist, évadé de la conscription

Marius Benoist, c 1914

En octobre 1917, Marius Benoist a 21 ans. Pour éviter la conscription, il quitte le Manitoba dans le plus grand secret et, avec quelques amis, se cache dans les bois du Nord du Québec. Dans une lettre à sa mère, datée du 8 octobre 1917, Marius raconte son premier abri, un « shack de logs 8 x 10 couvert en toile avec un petit poële gros comme le poing »2  situé à une dizaine de milles au nord d’Amos. Cette première cabane n’est que temporaire, car, avec quatre amis, il en construit une de 20 x 20 pieds, à un quart de mille de la rivière Haricana, près du lac Obalski. Le premier hiver est très dur: « Quand à leur alimentation, à part un lièvre de temps en temps ou une soupe aux pois, l’ordinaire est réduit au pain et aux beans. Trois fois par jour! La vie est dure, très dure. »3

La suite sur http://shsb.mb.ca/en/node/3236

Parution de la revue Le Miroir

Journal du lundi 8 octobre à travers Le Miroir

Activité des deux artilleries dans la région de Braye-en-Laonnois et sur la rive droite de la Meuse, au nord du bois Le Chaume.
Dans les Vosges, nous avons réussi un coup de main dans la région de Sénones.
L’artillerie anglaise a montré de l’activité sur toute l’étendue du front de bataille. Les tirs de l’artillerie allemande ont été dirigés surtout contre les nouvelles positions de nos alliés le long de la crête à partir des bois de Broodseinde. Le chiffre des prisonniers capturés par les troupes britanniques s’est accru de 380.
Le temps, qui est demeuré variable et nuageux, a rendu difficiles les opérations aériennes. Le travail d’artillerie et de photographie a été néanmoins poursuivi avec succès. Les pilotes anglais ont bombardé les camps d’aviation de la région de Lille.
Sur le front de Macédoine, journée calme. Quelques patrouilles ennemies ont été repoussées à l’ouest du lac d’Okrida. Les aviateurs alliés ont bombardé les établissements ennemis au nord de Guevgueli et vers Kesna.
Les Russes ont repoussé de petites tentatives ennemies dans la direction de Riga. Les ennemis ont bombardé par avions Galotz, en Roumanie.
Les Italiens ont repoussé plusieurs attaques autrichiennes. Violente canonnade sur le plateau de Bainsizza.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s