1185/31 octobre 1917: Les missions d’artistes aux armées en 1917

Une saucisse allemande s’écrase près de Troyes

Le 31 octobre 1917, Le Figaro égaie ses colonnes d’une comparaison entre le zeppelin échoué sur les arbres près de Troyes, et une saucisse.

«Troyes.-Une saucisse allemande s’est échouée sur les arbres de la route d’Amonce à Dienville, près de Bar-sur-Aube. Elle mesure 14 mètres de hauteur sur 5 mètres de diamètre et est ornée de la croix noire.

 Il n’y avait personne dans les nacelles.» écrit Le Figaro du 31 octobre 1917.

La bataille de Beersheba (Israël)  du 31 octobre  au 7 novembre 1917 )

A l’aube du 31 octobre 1917, 40.000 Britanniques montèrent à l’assaut de Beersheba, défendue par 5.000 Turcs, 16 pièces d’artillerie et 10 mitrailleuses.

Les défenses extérieures de la ville tombèrent instantanément.
Sur le secteur est, le corps monté du désert buta sur la colline de Tell es-Saba, à six kilomètres à l’est de Beersheba.  Solidement défendue, la colline ne fut prise que vers 15H00.
Au sud, 3 régiments de cavalerie légère australienne (1.600 hommes) percèrent les défenses turques et pénétrèrent dans la ville à la tombée de la nuit (18H00).
Allenby s’était emparé de Beersheba, de son système de distribution d’eau, de 1.200 prisonniers turcs et de 14 canons.

En savoir plus sur http://bataillescelebres.hebergratuit.net/beersheba/index.html?i=1#3BfKJ5DyBw2Q9U1X.99

Troisième bataille de Gaza

Après deux échecs successifs, en mars et en avril, Les forces britanniques ainsi que celles du Commonwealth lancent une troisième offensive dans la bande de Gaza afin de chasser l’armée turque. 88 000 hommes dirigés par le général sir Edmund Allenby sont mobilisés pour l’occasion contre seulement 35 000 défenseurs du côté turc. Feignant d’attaquer Gaza, les forces du Commonwealth se dirigent massivement vers Beersheba. Après une journée de bataille, l’armée turque doit entamer un repli de Beersheba.

source: http://www.linternaute.com/histoire/jour/evenement/31/10/1/a/59518/troisieme_bataille_de_gaza.shtml

Les missions d’artistes aux armées en 1917

Les missions d’artistes aux armées, instituées à l’automne 1916, viennent s’insérer dans un ensemble de manifestations et de programmes artistiques existants tournés vers la représentation de la guerre. Dès l’automne 1914, le général Niox, directeur du musée de l’Armée, accrédite avec l’accord du Grand Quartier Général, des peintres pour des missions aux armées. Elles prennent fin officiellement en octobre 1915, mais se poursuivent officieusement bien au delà de cette date2 . Les participants sont pour l’essentiel des artistes membres de la Société des peintres militaires, présidée par François Flameng, et accrédités peintres du ministère de la Guerre.

source: http://musee-armee.fr/fileadmin/user_upload/Documents/CERMA_extraits/MA_extrait-cerma-1-robichon.pdf

Le hangar à dirigeables d’Ecauseville

Au cours de la 1re Guerre mondiale, la marine française décida d’employer des dirigeables pour chasser les sous-marins allemands. Le 6 décembre 1916 fut créé le centre de dirigeable sur le site d’Ecausseville. Le terrain, situé au hameau de la Bazineric à Ecausseville, fut choisi, car il était protégé des vents dominants soufflant de l’ouest et permettait des décollages avec les vents ascendants. Le même jour, la marine émit une commande pour la construction de deux hangars en bois, long de 150 m, large de 20 m et d’une hauteur de 22 m. Le 1er hangar fut construit par la « Société Sainte-Baume et Garnier » entre janvier et août 1917. Il abrita le dirigeable Sea Scout SS 49/VA3 d’origine britannique. Sur le site furent également construits une usine à hydrogène et deux gazomètres.

Le 31 octobre 1917, la marine décida de remplacer le 2e hangar (non construit) par une structure en béton afin d’abriter des dirigeables de type ZD3. Il fut construit selon les plans de l’ingénieur Henry Lossier (1878-1962) par la société Fourré et Rhodes entre le 12 novembre 1917 et le 18 août 1919. Le hangar a 150 m de longueur, une largeur à la base de 40 m et une hauteur de 31 m. Il est formé de trois parties accolées (non joint) chacune constituée de neuf fermes en béton armées réunies par des pannes. Le dossier complet sur https://www.lieux-insolites.fr/manche/dirigeable/dirigeable.htm

Journal du mercredi 31 Octobre 1917 à travers Le Miroir

La lutte d’artillerie a été assez active dans le secteur Braye-en-Laonnois-Hurtebise et sur la rive gauche de la Meuse.
Au nord-ouest de Reims, un coup de main sur une tranchée allemande à l’ouest de Brimont, nous a permis de faire subir des pertes sérieuses à l’ennemi et de ramener une vingtaine de prisonniers et du matériel.
Des avions allemands ont bombardé Dunkerque et Calais sans causer de victimes dans la population. La même nuit, Belfort a reçu plusieurs bombes: trois blessés dont une femme et un enfant. Saint-Dié a été également bombardée : un blessé. 4 avions allemands ont été abattus par nos pilotes et 12 contraints d’atterrir avec des avaries. Nos avions de bombardement ont lancé 2.000 kilos d’explosifs sur les gares et dépôts de Lichtervelde et de Gits, en Belgique. En outre, les gares de Maizières-lès-Metz, Longeville-les-Metz, Thionville, etc., ont reçu 7000 kilos de projectiles.
Le repli des troupes italiennes sur des positions assignées, a continué. La destruction des ponts sur l’Isonzo et l’action efficace des troupes de couverture, ont ralenti l’avance de l’ennemi. La cavalerie italienne est entrée en contact avec les avant-gardes ennemies.
Sur le front russe, les Allemands ont essayé, après un violent bombardement, de prendre l’offensive à Laovutsem. Ils ont été repoussés. Dans la région de Riga, ils ont subi un autre échec.
source:

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s