Octobre 1917: les élus rémois toujours en bisbille avec l’armée

Les rapports entre la ville de Reims et l’armée ont toujours été tendus lors de la première guerre mondiale. On peut encore le constater en consultant le compte rendu du conseil municipal de Reims  d’octobre 1917.

Une fois encore on apprend que la ville est encore en bisbille avec l’armée française qui défend la ville depuis septembre 1914. Motifs du litige: la réquisition de matériels par l’armée à la ville et la consommation d’eau.

Ainsi, l’Armée qui a réquisitionné du matériel de voirie (2 balayeuses, huit tonnes d’eau pour des arrosages) et pris 160 mètres cube de pierres cassées ainsi que 133 m3 de grève refuse de payer le montant de ces réquisitions estimés à 13.775F par la ville. L’ Armée ne veut régler que 12.010F.

Une conciliation permet finalement aux deux parties de s’entendre pour la somme de 12.700F.

Autre motif de litige entre l’armée et la ville de Reims: la consommation d’eau. La facture remonte à la péridode du 1 octobre 1916 au 31 décembre  1916. L’ Armée a consommé72.628 m3 d’eau.

Alors que la ville fixe le M3 d’eau à 0,27 centimes, l’armée considère que le m3 ne vaut que 0,17 centimes le M3.

Une fois encore le conseil municipal présidé par le Dr Langlet décide de porter l’affaire en justice.

Alain Moyat

source: http://www.archinoe.net/reims/visualiseur/visu_affiche.php?PHPSID=96818efa5cd4d4de4fa710f335280ff2¶m=visu_1&page=1&id=514001036#

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s