1186/1 novembre 1917

Parution de la Baïonnette

DE LA NEZIERE Pour suivre de plus près les opérations, un peu de camouflage semble tout indiqué. Mais nos artistes parviendront-ils à découvrir, à travers l’épaisse fumée, le sujet rêvé et ne seront-ils pas réduits à se croquer les uns les autres ?…

source: http://labaionnette.free.fr/1917/b122.htm

Le 28e RI au sud de Saint-Quentin

Depuis le 5 septembre 1917, le régiment stationne dans la région d’Artemps (sud de Saint-Quentin). Début novembre, les poilus du 28e RI occupent les tranchées des sous-secteurs du Pire-Aller et Jeanne d’Arc. Des coups de main seront tentés pour faire des prisonniers afin de connaître les forces en présence.

Principales périodes pour le mois de novembre 1917 :

– du 20 octobre au 2 novembre : sous-secteur du Pire-Aller, Est de Grugies ,
– du 2 au 13 novembre : cantonnement et travaux à Grand-Séraucourt,
– du 13 au 29 novembre : sous-secteur Jeanne d’Arc (appelé CRA et CRB),
– du 29 novembre au 7 décembre : secteur de l’Épine de Dallon, Oestres et secteur de Grugies

http://vlecalvez.free.fr/JMO_novembre1917.html


Journal du jeudi 1 novembre 1917 à travers  Le Miroir

Sur la rive droite de la Meuse, les Allemands ont tenté sur nos positions du secteur de Beaumont un coup de main que nous avons repoussé. Entre la Meuse et Bezonvaux, bombardement assez violent au cours de l’après-midi.
6 avions ont été descendus par nos pilotes, 4 autres sont tombés désemparés dans leurs lignes. Nous avons lancé 1100 kilos de projectiles et d’explosifs sur les gares de Thionville, Bettembourg, Maizières-les-Metz, Longueville-les-Metz, Woippy, Conflans, ainsi que sur celle de Luxembourg. TouS les objectifs ont été atteints.
Les Anglais ont exécuté avec succès une opération entre la voie ferrée Ypres-Roulers et la route Poelcapelle-Westroosebeke. Sur la droite, les troupes canadiennes ont atteint tous leurs objectifs sur la crête et se sont avancées jusqu’aux lisières de Passchendaele. Le combat a été acharné, surtout à l’éperon ouest du village.
Sur la gauche, nos alliés ont pris des fermes fortifiées et des points d’appui.
Sur le front italien, rencontres entre Udine et le Tagliamento, vers San Daniele, le long du canal de Sedra à Pasian et à Pozzuolo. L’attitude des détachements de protection et de la cavalerie a permis aux troupes de continuer leurs mouvements pour rejoindre leurs nouvelles positions.
source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/novembre1917.html

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s