1220/5 décembre 1917: Langres (52) création d’une école de tir américaine

Expulsion d’Oekene et Rumbeke (Belgique)

Le 5 décembre 1917, une partie des habitants d’Oekene et de Rumbeke ont été expulsés, après quoi ils sont partis direction Anvers. Après l’offensive allemande de fin avril 1918, la plupart sont revenus. Le front s’était alors retiré en grande partie de sorte qu’on était de nouveau en sécurité dans ces communes.

http://veertienachttien.be/fr/chronologie/5-decembre-1917-expulsion-doekene-et-rumbeke

Langres (52) création d’une école de tir américaine

tir.jpg

Une école d’armes automatiques : le 5 décembre 1917, le colonel John H. Parker de l’infanterie américaine reçoit de l’armée française le fort de Peigney pour y établir l’école des armes automatiques. Elle se compose de la section de mitrailleuse et de la section de fusil automatique. Le 11 avril 1918, les deux sections rejoignent l’école des spécialistes de l’infanterie. Le 1er août 1918, la section de fusil automatique reste attachée à l’école d’infanterie tandis que la section de mitrailleuse devient autonome et prend le nom d’école de mitrailleuse. L’objectif est d’entraîner les officiers et sous-officiers à l’utilisation des mitrailleuses. Les cours se déroulent sur 4 semaines.

http://www.langres.fr/les-ecoles-de-guerre-americaines-198

Gaz: utilisation du projector en Meurthe-et-Moselle

soldatsmasquesUne initiative importante est à mettre au crédit des armées britannique, qui  utilisent au début du mois d’avril 1917, un moyen d’émission redoutablement efficace. Il s’agit d’un simple mortier, particulièrement rudimentaire, qui lance des bombes chargées en toxique à plusieurs kilomètres de distance. Cet appareil, nommé lanceur Livens  du nom de son inventeur, ou encore projector, est constitué d’un simple tube d’acier, fermé et arrondi à son extrémité inférieure. Pour la mise en place, on enterre le tube, lequel repose sur une plaque d’appui et on incline l’ensemble vers 45°. La mise à feu est électrique et permet d’actionner plusieurs lanceurs simultanément. Ainsi, en un point précis des lignes ennemies, un nuage toxique très concentré (jusque 13 kg de toxique par mètre carré) peut surprendre à tout moment les hommes. La concentration de toxique obtenue rend alors l’utilisation des masques respiratoires presque inutile. Les Français l’utilisent à leur tour ce procédé à partir d’octobre 1917. Les Allemands s’empressèrent de copier ce procédé si efficace et si peu coûteux ; leur version, le gaswerfer 17, apparaît sur le front italien le 24 octobre 1917. Leur première opération sur le front occidental date de la nuit du 5 décembre 1917 à Réchicourt, au nord de l’étang de Paroy (Meurthe-et-Moselle). L’utilisation du projector devait rapidement s’amplifier jusqu’à la fin du conflit. Chez les Allemands, l’efficacité et la relative simplicité de ce mode de dispersion mit fin au procédé d’émission par vague.

source: http://www.guerredesgaz.fr/Chronologie/Chronologie.htm

Journal du mercredi 5 décembre 1917

Grande activité des deux artilleries en Champagne, notamment dans la région de Tahure-Maisons-de-Champagne.
Sur la rive gauche de la Meuse, les Allemands ont essayé d’aborder nos lignes à l’ouest d’Avocourt et dans le secteur de Forges. Ils ont été arrêtés net par nos feux.
Sur le front britannique de Cambrai, activité de l’artillerie ennemie vers Bourlon et Moeuvres. Aucune action d’infanterie.
Sur le front italien, actions d’artillerie dans le val Giudicarie, sur le plateau d’Asiago et sur la basse Piave. Les troupes franco-anglaises, qui sont venues apporter leur concours à nos alliés, sont désormais en ligne.
On signale de simples escarmouches autour de Jérusalem.
Les délégués des extrémistes russes chargés de conclure l’armistice, ont été reçus au grand quartier général allemand par le maréchal prince Léopold de Bavière. Les pourparlers ont commencé. Les Austro-Hongrois, les Turcs et les Bulgares y prennent part.
Le gouvernement français a indiqué dans une note officie1le les grandes lignes des résultats acquis par la conférence des Alliés et qui concernent l’action navale, l’armement et le ravitaillement des différents peuples de l’Entente.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/decembre17.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s