1245/30 décembre 1917: mémoires de guerre d’un brancardier poète Joseph Ravenne

Parution de La Fourragère

fourragère

http://paysfoyen.canalblog.com/albums/journaux_de_la_grande_guerre/photos/19001853-la_fourragere__n__2_des_16_31_decembre_1917_.html

Mémoires de guerre d’un brancardier poète Joseph Ravenne

mémoireComme la plupart des hommes entre 20 et 45 ans, Joseph est appelé au 209e Régiment d’infanterie d’Agen avant de passer le 28 octobre 1914 à la compagnie 17/2 bis du 2e Régiment du génie de Montpellier. Le 4 septembre 1916, il incorpore la compagnie 12/2 du 6e régiment du Génie stationné à Angers. Il est tour à tour sapeur, planton, brancardier puis à nouveau sapeur, avant de trouver la mort dans un bombardement, tué par des éclats d’obus à Aubérive, dans la Marne, le 30 décembre 1917. Il sera décoré de la Médaille militaire à titre posthume en janvier 1918 et son corps sera rapatrié au village de Saint-Avit où il repose aujourd’hui dans le petit carré militaire situé au pied du monument aux morts.
En savoir plus sur https://www.ladepeche.fr/article/2017/10/27/2673525-memoires-de-guerre-d-un-brancardier-poete-joseph-ravenne.html#LSgVCCU20GGYyRuo.99

Journal du dimanche 30 décembre 1917

Lutte d’artillerie moyenne sur la plus grande partie du front, assez vive dans la région de Beaumont, (rive droite de la Meuse).
Pas d’action d’infanterie.
Nos avions ont bombardé les gares de Mézières-les-Metz et de Thionville, ainsi que, les établissements ennemis dans la région de Vouziers et de Rethel.
Sur le front belge, canonnade peu intense.
Nos alliés ont bombardé les organisations ennemies des régions de Tervaete, Dixmude et Kippe, en représailles de tirs effectués sur leurs tranchées de premières lignes.
Activité de l’artillerie britannique sur un certain nombre de points au sud de la route d’Arras à Cambrai et dans la région de Lens. Recrudescence d’activité de l’artillerie ennemie dans le secteur d’Ypres, notamment sur le bois du Polygone, Passchendaele et Langemark.
Les aviateurs britanniques ont jeté 240 bombes sur quatre champs d’aviation allemands dans la région de Roulers et sur des cantonnements au sud de Lille. Ils ont, en outre, bombardé plusieurs trains.
Trois contre-torpilleurs anglais ont été torpillés ou ont coulé sur des mines au large de la côte hollandaise. Il y a 180 victimes. Des escadrilles aériennes allemandes et autrichiennes ont bombardé Trévise et Padoue. Dans cette dernière ville, les victimes sont assez nombreuses.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s