1295/18 février 1918: mise en place des cartes d’alimentation

Mise en place des cartes d’alimentation

alimentation 2

En mars 1918, les chefs de famille doivent remplir une déclaration pour les membres vivant au même foyer pour l’établissement des cartes
individuelles d’alimentation (loi du 10 février 1918 et décret du 27 juin 1918). Cette nouvelle mesure se veut « un instrument de répartition équitable des denrées indispensables à la nourriture de tous ». Elle concerne le pain et le sucre. Les premières cartes délivrées en mai sont pourtant remplacées par d’autres dès le mois d’octobre 1918 suivant pour entrer en vigueur le 1er janvier 1919.

La première version n’avait pas suffisamment pris en compte les travaux de force auxquels étaient soumis les plus jeunes (11–13 ans) et les plus de 60 ans, spécialement travaillant la terre, qui comme le dit le maire de Lanrigan, « remplacent dans les familles où ils se trouvent les hommes partis à la guerre ». Les rations ont aussi augmenté. Des coupons sont à remettre aux commerçants. En outre, les familles n’ont plus à choisir un boulanger.

Les soldats en permissions ou en déplacement sont également soumis au régime de la carte d’alimentation. Le ravitaillement civil prend officiellement fin en octobre 1920. La commission régionale d’étude relative à la cherté de la vie, créée en 1920, établit l’année suivante que le coût moyen d’un ménage de quatre personnes a été multiplié par 2,5 entre 1914 et 1919 et par 3,2 entre 1914 et 1920.

source: http://87dit.canalblog.com/archives/2016/12/14/34683710.html

Les Allemands défient les bolchéviques

Guillaume II qui réunit son gouvernement le lundi 18 février 1918 après avoir consulté ses conseillers, considère qu’en refusant de signer le traité de paix, les Bolcheviques ont virtuellement dénoncé l’armistice aussi les Allemands  reprennent les opérations militaires au cours de l’offensive Faustschlag. Lénine qui mesure le danger tient à imposer la paix au plus vite et à n’importe quel prix pour s’assurer le pouvoir dans la durée. Il intervient devant ses camarades et ne ménage pas ses efforts pour déclarer avec fermeté : « Le moujik ne fera pas la guerre et il renversera n’importe qui lui dira de la faire ».

La suite sur le site de L’union: http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.fr/2018/02/17/18-fevrier-1918-allemands-defient-bolcheviques

Parution du Rire

rire

L’escadrille La Fayette transférée à l’armée américaine

escadrille

Le 18 février 1918, l’escadrille La Fayette est officiellement transférée à l’armée américaine. Elle devient, sous le numéro 103, la première escadrille de chasse de l’armée de l’air des Etats-Unis.

source: http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/lescadrille-la-fayette

lire aussi: https://www.histoire-image.org/etudes/ronald-hoskier-legende-escadrille-lafayette

Alerte à Paris

avion-14-18

Ce jour-là, le Petit Journal publie un article alarmant intitulé « Une alerte à Paris » et évoquant ses « bruits suspects de moteurs signalés » : fausse alerte, et l’article est de surcroît censuré… Et aussi : six avions boches, un seul atteignit Londres ; raid de torpilleurs sur la côte dalmate ; des documents diplomatiques oubliés dans un taxi ; aujourd’hui la guerre reprend entre l’Allemagne et les Maximalistes, combattre la Russie, besogne facile… mais il y a aussi la crise polonaise ; au Conseil national du parti socialiste, les majoritaires l’emportent ; coups de main boches repoussés par les Anglais ; attentat politique à Valence ; caricature : « vos discours nous les comprenons, mais vos blés… »

https://www.geneanet.org/blog/post/2018/02/18-fevrier-1918-alerte-a-paris

La première ligne visée en Argonne

Les Allemands visent encore tout au long du front de l’Argonne marnaise, la capacité des poilus à résister au matraquage qui leur est infligé. Le lundi 18 février 1918, ce sont des torpilles qui s’abattent sur les postes français avancés tandis que des grenades sont balancées sur toute la première ligne de tranchée. Cette situation reproduit ce qui s’est déjà produit la veille lorsque dans l’après-midi, une dizaine de torpilles ont éclaté sur la gauche des positions du 27e régiment d’infanterie comme l’a constaté Pierre Perrin. L’ennemi a envoyé aussi de nombreuses fusées, profitant de la nuit pour préparer ce qui ressemble à une attaque globale de la ligne de front. Les tirs de barrage et de fusants sont impressionnants.

La suite sur le site de L’union http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.fr/2018/02/17/18-fevrier-1918-premiere-ligne-visee-argonne/

Journal du lundi 18 février 1918

Actions d’artillerie assez vives entre la Miette et l’Aisne, sur le front du bois le Chaume et en Haute-Alsace.
Un coup de main ennemi a échoué à l’est d’Auberive; un autre, au sud de Metzeral.
Activité de combat dans les zones montagneuses du front italien.
Bombardements violents dans la région de l’Astico. Actions de patrouilles sur divers points.
Devant le Montello, des groupes de soldats anglais en exploration, ayant passé à gué la Piave, ont atteint les lignes adverses.
Dans la plaine, actions locales, luttes d’artillerie. Une patrouille italienne, sortie de la tête de pont du Capo Sile, a surpris un petit poste ennemi et ramené les armes des occupants, qui ont été tués ou mis en fuite.
En Macédoine, près du lac de Pretkovo, un détachement britannique a pénétré dans les organisations ennemies et exécuté des destructions.
Sur le front serbe, deux reconnaissances bulgares ont été repoussées.
Un raid d’avions a eu lieu sur Londres. Une bombe est tombée faisant quatre victimes.
L’alerte a été sonnée à Paris, et des tirs de barrage ont été exécutés.
La Russie proteste contre la notification allemande aux termes de laquelle les hostilités reprendraient immédiatement.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/fevrier18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s