1300/23 février 1918: l’instituteur Henri Legrand fusillé

L’instituteur Henri Legrand fusillé

L’instituteur Henri Legrand répond à un questionnaire sur les allemands, parachuté par les anglais dans un panier avec un pigeon voyageur. Le pigeon est abattu par l’ennemi, l’écriture de l’instituteur est reconnue. Il sera arrêté après son cours à Valenciennes puis incarcéré, les allemands le traite très durement mais il résiste aux mauvais traitements. Il confie à un autre prisonnier qu’il a pris les renseignements sur l’ennemi auprès de trois amis. Il passe au conseil de guerre allemand, il sera fusillé le 23 février 1918 au champs de tir du Rôleur.

source: http://hainautpedia.vallibre.fr/Henri_Legrand

  • la Cie 16/52 du 2e Régiment du Génie en Alsace

  • Venue en Alsace le 1er décembre 1917, la Compagnie 16/52 travailla aux organisations défensives : Éperon sud de Leimbach, Gutemberg, Aspach-le-Haut. Le 23 février 1918, un peloton commandé par le Sous-Lieutenant SCHUBERT et comprenant 24 volontaires, participa à l’attaque d’Aspach-le-Bas.
  • source: http://tableaudhonneur.free.fr/2eRG-Cie16-52.pdf

Parution de la vie parisienne

Journal du samedi 23 février 1918

Violentes luttes d’artillerie sur l’ensemble du front, principalement dans les régions de la forêt de Pinon, Chevreux, Californie, Butte du Mesnil, Hartsmannswillerkopf et la Doller.
Sur le front britannique, canonnade vers Saint-Quentin et la route Arras-Cambrai, au sud et à l’ouest de Lens, au sud d’Armentières et à l’est d’Ypres. Les Anglais ont étendu assez sensiblement leurs lignes.
Les forces britanniques ont occupé Jéricho, en Palestine.
Sur le front italien, lutte d’artillerie du Stelvio à l’Astico et particulièrement vive sur certains points du front.
Les batteries de nos alliés ont exécuté des concentrations de feux sur des troupes ennemies, dans les environs de Foza et sur les pentes nord-ouest du mont Grappa. Elles ont combattu énergiquement l’artillerie ennemie dans le secteur val Feanzela-val Brenta. L’adversaire a battu plus fréquemment les pentes sud-est du Montello.
Des explorateurs ennemis ont été repoussés aux Graves.
Une patrouille anglaise a eu un engagement avec un groupe important adverse.
Les journaux officieux allemands disent que l’Allemagne tardera avant de répondre à l’offre de paix russe et qu’elle exigera la Livonie et l’Esthonie.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/fevrier18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s