1302/25 février 1918: condamnés à mort pour « Espionnage par pigeons voyageurs »

Marcellin Cailleau est avec les Américains

Marcelin Cailleau est avec les américains en tant que « pionnier ». Il décrit les conditions de vie agréables qui sont différentes de celles qu’il a pu connaître auparavant.
Il y a aussi l’espoir de voir bientôt la fin de la guerre.

Le 25 – 02 – 18

Chers parents,

Voilà trois jours que  je suis avec les américains. 
Je suis très heureux, très bien  nourri. On mange trois fois  par jour à 6 heures le  matin, à midi, et à 4 heures  le soir mais jamais de soupe. Mais la cuisine ne manque  pas. On mange guère de  pain mais beaucoup de  viande. Nous sommes que  8 pionniers avec les américains  on est bien vu. Je vous  assure que celui qui veut  bien il est bien avec eux. 
C’est toujours eux qui paye,  on a qu’à boire. Avant-hier  ils ont touché la paye. On  buvait que du champagne  et toute sorte de liqueur. 
Je vous assure qu’ils sont  pas longtemps à être saoul.  Ils ont toujours leurs pleines  poches de billets de 100 ( ?).
Ils gagnent bien de trop et  nous pas assez. 
Mais dans trois ou quatre  jours je crois qu’ils n’auront  plus guère de monnaie. Un simple soldat gagne  presque 200 ( ?) par mois 
avec sa on peut vivre heureux.

Allons chers parents maintenant  je vous écrirai que tous les  quatre jours. Pour écrire ici
il faut mettre un timbre on  ne peut pas mettre nos lettres  avec les américains. Mais tous  les quatre jours il y a un français  qui viendra nous apporter nos 
lettres et nous, on lui donnera  celles que l’on fera. Comme ça  on aura pas la peine de 
mettre de timbre.
Allons chers parents je termine en vous embrassant de tout 
cœur. Aujourd’hui j’ai  entendu dire que la guerre  devait finir à la fin de  mars si sa pouvait  seulement être vrai. Je suis  bien heureux ici je ne peux  pas être mieux mais il me  semble que je serai encore bien plus heureux auprès de vous.

Aurevoir

Votre fils qui aime et qui vous embrasse très fort.

M. Cailleau

http://lettres14-18.ouvaton.org/spip.php?article15

Les Néo Calédoniens dans le conflit

9 Néo-Calédoniens sont dirigés sur Nice où ils rejoignent leur nouveau corps d’affectation le 66ème BTS.

127 Néo-Calédoniens sont dirigés sur leurs nouveaux corps d’affectation.

http://www.bmp-1916.com/fevrier-1918.php

(Suite) Condamnés à mort pour « Espionnage par pigeons voyageurs »

pigeon
Portraits de LEFEBVRE (à gauche) et FAUX (à droite) conservées aux Archives Générales du Royaume de Belgique

Extrait de la traduction en français d’une note écrite en allemand de la Commandanture de condé n°707 du 25 février 1918.
« A la Ville de Condé

 » Les deux Français Lefebvre Edouard et Faux Léon, qui ont été condamnés à mort par le conseil de guerre de la Commandature pour espionnage, ont été exécutés ce matin.
 » Les deux corps seront rendus à la Ville pour faire le nécessaire pour l’enterrement
« C. 25.2.18

                             » Le commandant d’étape (signé) : Lidl, général major
Pour extrait conforme, à annexer au registre des actes de décès de l’année courante
Le Maire

Condé le 25 février 1918

source: http://civils19141918.canalblog.com/archives/2011/01/21/20194006.html

http://jeanpaul1252.skyrock.com/3189375541-LE-FAUCON-PELLERIN-ASSASSIN-DE-NOS-PIGEONS.html

 

Les combats continuent dans les Vosges

L’ennemi pose des fils de fer devant ses premières lignes dans le secteur du Violu centre.

Une patrouille ennemie profite du brouillard pour s’approcher du point 50.93. Les hommes du 149e R.I. se rendent compte de sa présence et celle-ci doit se replier aussitôt.

La compagnie vosgienne vient cantonner dans les bâtiments de la caserne Kellermann qui se trouve à Saint-Dié après avoir été relevée dans la nuit.

L’artillerie française effectue des tirs de réglage, de représailles et de harcèlement tout au long de la journée.

Les travaux qui ont été engagés les jours précédents sont reconduits.

Des mouvements de relèves intérieures ont lieu dans le sous-secteur A.

http://amphitrite33.canalblog.com/archives/2015/07/24/32389843.html

Parution du Petit Journal

Le_Petit_journal

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6218327.item

 

Journal du lundi 25 février 1918

Assez grande activité d’artillerie dans les régions de Vauxaillon, de Chavignon, dans le secteur de la butte du Mesnil, et sur la rive gauche de la Meuse.
Un coup de main ennemi sur nos petits postes au sud de Corbeny est resté sans succès.
En Haute-Alsace, nos détachements ont hardiment pénétré dans Pont-d’Aspach et dans le quartier nord-ouest d’Aspach-le-Bas, où ils ont détruit les organisations allemandes et incendié de nombreux abris. Un ballon captif a été abattu par notre artillerie; nos troupes sont rentrées dans leurs lignes de départ après avoir infligé des pertes à l’ennemi et ramenant une quinzaine de prisonniers et une mitrailleuse.
Sur le front britannique, une tentative de coup de main ennemi a échoué vers Broodscinde.
Activité de l’artillerie allemande dans le secteur de Passchendaele. Des coups de mains sur les postes belges vers Merkhem ont été repoussés.
Sur le front italien, des concentrations de feux des deux artilleries ont eu lieu à l’est de la Brenta et des tirs de harcèlement plus fréquents dans la Giudicaria, sur le plateau d’Asiago et dans la région du Montello.
Un vif échange de fusillade a eu lieu entre des groupes qui exploraient le terrain le long du moyen et du bas Piave. A Capo Sile, une reconnaissance italienne a ramené des prisonniers.
L’Allemagne a adressé aux maximalistes ses conditions de paix qui sont draconiennes et qu’ils ont acceptées.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/fevrier18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s