1350/14 avril 1918: Pierre Loti à Avize

Bataille de la Lys communiqué officiel

dimanche 14 avril 1918

Après-midi : Après une lutte violente qui a duré toute la soirée, les vigoureux assauts lancés, hier après-midi, entre Meteren et Wulverghem, ont été rejetés ; au début de la nuit, et pour la quatrième fois, dans la journée, les Allemands attaquent Neuve-Eglise et furent une nouvelle fois repoussés.

En sus des assauts déjà signalés, l’adversaire, hier soir, tenta résolument d’aborder nos positions près de Festubert ; mais ces efforts furent brisés dans ce secteur et au nord-ouest jusqu’à Locon. De nombreux détachements ennemis ont été pris à courte distance sous le feu de notre infanterie et de notre artillerie.
A la fin de cette journée marquée par une lutte incessante et des assauts fréquents, dont plusieurs avec des effectifs importants sur tous les points du front de la Lys, nos lignes ont été maintenues intactes.
On signale que les pertes allemandes au cours de la bataille d’hier ont été extrêmement élevées.
Pendant la nuit, la lutte a repris près de Neuve-Eglise et, ce matin, l’ennemi a recommencé ses attaques près de Bailleul. La bataille continue.

Soir : Après une lutte opiniâtre qui s’est déroulée pendant une partie de la nuit, et a recommencé ce matin, autour de Neuve-Eglise, nos troupes sont restées en possession du village.
Dans ce secteur, l’ennemi a poussé son attaque avec une extrême violence et ses pertes ont été lourdes.
Aujourd’hui, l’ennemi a renouvelé ses assauts contre le village, et la lutte continue.
L’attaque prononcée de bonne heure ce matin par l’ennemi dans le voisinage de Bailleul a été repoussée par nos troupes ; Une autre attaque, déclenchée plus tard dans la matinée aux abords de Merris n’a obtenu aucun succès.
Pendant la matinée, l’infanterie allemande a tenté une attaque au nord-ouest de Merville, mais prise sous nos feux d’artillerie, elle a été dispersée. […]

source: http://www.bataille-de-la-lys.com/fr/attaque_allemande/communiques/14_avril_1918.html

Pierre Loti à Avize

Il y arrive le dimanche 14 avril 1918, via la gare d’Épernay et Paris ; il vient de chez lui à Rochefort où il a passé Pâques (jeudi 11). Loti ne va pas bien. Grâce à Louis Barthou, à Clemenceau, etc.!… il a réussi à revenir aux Armées et au GAN, grâce à Franchet, cf. pp. 322-3. Il s’inquiète pour son fils Samuel et pour la « grande bataille de France ». Mauvaise santé, angoisses et souvenirs : « l’affreux petit Avize par temps d’hiver », qui n’est ni Rochefort ni la côte basque. Mais il retrouve sa logeuse, son officier d’ordonnance, que son grade de colonel de la Marine lui autorise, et ses habitudes. Il connait bien Avize où il a séjourné longtemps en 1915-16, auprès du général de Castelnau, à partir du 21 octobre, dans « cette maison précédée d’un jardinet » cf. p.120 ; où il avait passé la fête de la Toussaint et des morts avant de chercher Samuel sur le front de Champagne, pp. 126-7 et notes 75 et 76 ; où en février 1916, le village subit une attaque d’un zeppelin « admirablement renseigné » qui démolit, entre autres, la « maison du général »… réalité de l’espionnage et/ou hantise d’Allemands cachés en pays du Champagne… Avec le « soleil de mars » 1916, Loti s’était habitué à Avize. Après son départ du Q.G., il y repasse même de retour de Rochefort, en mai, pour voir Madame Rollain et « mon cher petit chat ». Il était en route vers son nouveau Q.G. à Bar-le-Duc où l’attend Pétain, qui n’a pas besoin de marins pour défendre Verdun et ça se passe mal entre eux. pp. 160-161 et note 88…

source: http://14-18.documentation-ra.com/2014/05/2014-05-pierre-loti-et-reims-3-avril-et-mai-1918/

Foch commandant en chef des armées

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand_Foch

Paris: Explosion de gaz rue de Rivoli, suite à  la chûte d’une bombe lancée par un avion

Signature de l’exécutant – au pastel, en bas à droite : ‘J Jegou-Cadart »

Explosion de gaz rue de Rivoli, occasionnée par la chûte d’une bombe lancée par un avion, le vendredi 14 avril 1918. Paysage urbain pendant la guerre de 1914-1918, évènement historique, nocturne, nuit, feu, fumée, façade des immeubles, silhouettes des personnages.

http://parismuseescollections.paris.fr/fr/musee-carnavalet/oeuvres/explosion-de-gaz-rue-de-rivoli-occasionnee-par-la-chute-d-une-bombe-lancee#infos-secondaires-detail

Journal du dimanche 14 avril 1918

Les contre-attaques menées par nos troupes dans la région de Hangard-en-Santerre ont refoulé complètement l’ennemi, qui avait pris pied dans ce village. Nous tenons la localité et le cimetière. Les Allemands ont laissé entre nos mains soixante-dix prisonniers dont trois officiers. La lutte d’artillerie continue avec violence.
Entre Montdidier et Noyon, bombardements assez vifs et activité de patrouilles. Nous avons fait une dizaine de prisonniers au nord d’Orvillers-Sorel.
Entre la Miette et l’Aisne, deux coups de main ennemis ont échoué sous nos feux. De notre côté, nous avons fait des prisonniers dans les secteurs de Saint-Hilaire et de Souain.
Reims continue à être bombardé par les Allemands. Une partie de la ville est en flammes.
En forêt d’Apremont, les Allemands ont renouvelé leurs attaques sur nos positions du bois Brûlé. Les troupes américaines, en liaison avec les nôtres, ont combattu avec vigueur et brisé la plupart des tentatives ennemies.
Sur le front britannique, un combat violent s’est engagé autour de Neuve-Eglise et de Wulverghem.
Nos alliés ont progressé près de Festubert et fait des prisonniers.
Un assaut allemand avec des contingents importants a échoué à l’est de Locon. Un autre assaut dans le même secteur a échoué également. L’ennemi a été repoussé à l’ouest de Merville.
Au nord de la Somme, activité de l’artillerie allemande.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/avril18.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s