1353/17 avril 1918: les Belges à la reconquête de la Belgique

Préparatifs de la bataille de Villers-Bretonneux

La Bataille de Villers-Bretonneux est une bataille de la Première Guerre mondiale qui se déroula les 24, 25 et 26 avril 1918 sur le territoire de la commune de Villers-Bretonneux. Elle stoppa l’avance allemande vers l’ouest et préserva la ville d’Amiens d’une occupation par l’ennemi.

Pour préparer leur offensive, les Allemands commencèrent à bombarder Villers-Bretonneux, à 17 km à l’est d’Amiens, à partir du 17 avril 1918 par obus à gaz et obus conventionnels et ce pendant cinq jours. La position était tenue par les 62e et la 8e divisions britanniques qui disposaient d’une quinzaine de chars de combat.

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Villers-Bretonneux_(1918)

Les Belges à la reconquête de la Belgique

Le roi Albert 1er. Source : Wikimedia Commons – libre de droits

En avril 1918, les Allemands planifient une grande offensive pour enfoncer les lignes belges, au nord d’Ypres, atteindre Dunkerque et prendre à revers les troupes alliées. Les Belges résistent, laissant le temps au haut commandement de préparer la contre-offensive qui étend la zone d’action de l’armée royale, d’Ypres aux côtes de la Mer du Nord, de manière à soulager la ligne de front des forces alliées.

L’armée belge doit mettre en place une logistique à l’arrière du front (voies de communications, cantonnements, structures d’accueil pour les blessés et déplacés, etc.) afin de contenir les tirs nourris, les bombardements et assauts continuels des troupes allemandes, allant jusqu’à inonder les secteurs sur le point de tomber pour conserver l’avantage, à Riegersvliet et Oud-Stuyvekenskerke, entre les 6 et 18 mars 1918.

La première véritable victoire de l’armée belge intervient au cours de la bataille de Mercken, le 17 avril 1918. Menacées sur leur revers au Mont Kemmel, les troupes belges, dont la ligne de front s’étend localement de Langemarck jusqu’aux abords sud d’Ypres et du Mont Kemmel, et de Locre vers le village de Meteren (à l’ouest de Bailleul), repoussent l’attaque convergente des Impériaux au sud-ouest et au nord d’Ypres. Les 3e et 4e divisions royales bloquent l’armée du Reich, supérieure numériquement, devant Mercken et à l’ouest de Langemarck. La 4e division reste maître du terrain et la 3e, après un bref repli au sud de Kippe, renverse la situation lors d’une attaque sanglante à la baïonnette, faisant en quelques heures 800 prisonniers.

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/1918-les-belges-la-reconquete-de-la-belgique

Journal du mercredi 17 avril 1918

Dans la région au nord de Montdidier, assez grande activité de l’artillerie.
Dans le secteur de Noyon, nous avons réalisé quelques progrès au cours d’une opération de détail.
Nos reconnaissances se sont montrées très actives, notamment dans la région du canal de l’Oise: un de nos détachements a franchi le canal à l’ouest de Pierremande et ramené dix prisonniers et une mitrailleuse.
Nos patrouilles ont fait également des prisonniers dans le secteur de Corbeny, en Champagne, dans la région de Seicheprey et dans les Vosges.
Un coup de main ennemi au Téton a échoué.
Sur le front anglais, l’ennemi a déclenché une très puissante attaque contre les positions entre Bailleul et Neuve-Eglise. L’assaut a été donné par trois divisions de choc, qui ont réussi, après une lutte acharnée, à enlever les hauteurs à l’est et au sud-est de Bailleul, le mont de Lille et le Ravensberg. Les troupes britanniques se sont retirées sur de nouvelles positions au nord de Bailleul et de Wulverghem, en abandonnant Bailleul.
Une attaque allemande s’est dessinée près de Wytschaete, une autre près de Vieux-Berquin : cette dernière a été immédiatement brisée. Nos alliés ont fait un certain nombre de prisonniers près de Robecq.
Dix chalutiers allemands ont été coulés dans le Cattégat par la flotte anglaise.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/avril18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s