1387/21 mai 1918: un nettoyeur de tranchées en Italie 

Un nettoyeur de tranchées en Italie 

En forêt de Hesse Secteur Italien. Un nettoyeur de tranchées. Photo prise le 21 mai 1918 par Maurice Boulay.  ECPAD

source; http://centenaire.org/fr/dans-le-monde/europe/italie/litalie-dans-les-collections-de-lecpad

(suite) Poursuite des bombardements sur Valenciennes

Le lendemain, 21 mai 1918, comme il fallait s’y attendre, par deux fois, la sirène nous réveilla, l’électricité fut coupée, et sans fausse honte, chacun cette fois, descendit dans sa cave, après la leçon de la veille. Mais cette fois, les avions, après avoir essayé une violente canonnade continuèrent leur chemin sans avoir été touchés.
A la suite des accidents produits par les bombes, la Mairie recevait le 24 mai 1918, de la Commandanture, l’avis par lequel la Gendarmerie était chargée de trouver des caves pouvant autant que possible résister aux bombes. Une inscription sur la rue devaient les désigner comme telles. Les habitants de ces maisons étaient priés d’en permettre l’accès en tout temps.
En effet à la suite de cette circulaire, lorsque la sirène signalait l’approche des avions, vous pouviez toujours entrer dans une cave pour vous mettre à l’abri. Aussi, dès la moindre alerte, les rues étaient-elles désertes. Des soldats allèrent même de maison en maison, pour faire le recensement des caves indiquant le nombre d’hommes que l’on pouvait y mettre, s’assurant également de leur solidité.

Les attaques aériennes se multipliaient, le temps étant particulièrement propice.

source: http://civils19141918.canalblog.com/archives/2011/07/27/21689563.html

La carte postale du jour

Journal du mardi 21 mai 1918

Actions d’artillerie assez violentes dans la région de Hangard et au sud de l’Avre. Nos patrouilles, opérant à l’ouest de Castel, ont fait des prisonniers.
Au nord-ouest de Reims, vers Bermericourt, nos détachements ont pénétré jusqu’à la troisième tranchée ennemie, opéré de nombreuses destructions et ramené des prisonniers dont un officier, et du matériel. De leur côté, les Allemands ont tenté des incursions sur nos lignes, dans la région de Vauclerc et au bois des Chevaliers, sans obtenir de résultat.
Les Anglais ont entrepris avec succès une action locale à Ville-sur-Ancre. Ils ont pénétré dans les positions allemandes situées aux abords de ce village, qu’ils ont pris. 360 prisonniers et 20 mitrailleuses ont été capturés. Les pertes de nos alliés sont légères.
Ils ont réussi un raid et infligé des pertes à l’adversaire au sud-ouest de Meteren. Ils ont fait des prisonniers près d’Albert et brisé une offensive près d’Hinges.
Les Américains ne signalent sur le front qu’une activité d’aviation.
Un raid aérien, accompli par plusieurs escadrilles, a eu lieu sur Londres. On signale 37 tués et 156 blessés. 4 avions ennemis ont été abattus.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mai18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s