1389/23 mai 1918

 Destruction de l’ancien atelier de Renoir à Paris

 

Curieusement, seul l’immeuble où se trouvait  35 rue Saint Georges, le célèbre atelier de Renoir fut atteint.
…….
Ce jour là, le 23 mai 1918 , les allemands envoyèrent un maximum d’obus sur Paris. C’est avec ce gigantesque canon de marine surnommé Bertha, lançait des obus qui après être monté à 35000 mètres et parcouru en 183 secondes une distance de 150 kilomètres, tombait à la vitesse de 700 mètres à la seconde.
Les obus étaient marqués de la couronne impériale. Le corps avait un diamètre de 21 centimètres et 50 centimètres de longueur, surmonté d’une fausse ogive en tôle, coiffe conique servant de coupe-vent, la longueur totale était de 1 mètre. Le corps de l’obus présentait deux ceintures de cuivre, et entre celles-ci2 séries de rayures destinées à guider la progression dans l’âme du canon. L’épaisseur était de 7 centimètres à la base et 5 centimètres près du bouchon qui servait à rendre hermétiquement close la chambre à explosif sur laquelle se vissait l’ogive pointue. L’intérieur renfermait 10 kilos de poudre jaune, très tassée dans deux chambres séparées par un diaphragme à évent.
Il ne semble pas que l’ogive ait explosé. Seul l’ancien atelier de Renoir fut entièrement dévasté, l’explosion aurait pu provoquer l’effondrement et l’incendie de l’immeuble heureusement il n’en fut rien .

Les Chinois durant la première guerre mondiale

Ainsi, les Chinois étaient employés dans les manufactures d’armes et de munitions, dans les constructions mécaniques ou aéronautiques ou encore le nettoyage des champs de batailles. De plus, ils travaillent dans les villes portuaires au chargement et au déchargement. Ils arrivent en France dans les pires conditions, mal adaptés certains ne pourront en survivre. Au creux de la curiosité, de la méfiance voire même de la crainte qu’ils attisaient, s’évaporaient de la xénophobie. Plongés au cœur d’une guerre atroce, le 23 mai 1918, terrorisés par un bombardement, certains s’enfuient d’un camp
anglais, n’hésitant par à escalader les enceintes barbelées de leur camp. La plupart ne sont retrouvés que quelques jours plus tard, affamés, devenus à moitié fous.
En dépit de cela, les ouvriers chinois ont amenés un effort précieux et important à la première guerre
mondiale. Mais aussi au lendemain de la guerre, ils sont engagés au déminage et à l’inhumation des soldats tués.
(vidéo) Bombardement sur Corbeil-Essones

utre les restrictions et rationnements quotidiens dus à la guerre, corbeillois et essonnois ont également subi les combats : le 23 mai 1918, un avion a lâché des bombes sur une maison place du marché et sur des maisons de la rue Saint-Spire, faisant 6 morts, plusieurs blessés et occasionnant d’importants dégâts. En 1915, c’est un aéroplane qui a atterri dans les champs à Mignon (actuellement le quartier de Montconseil),

Journal du jeudi 23 mai 1918

Actions d’artillerie assez violentes dans la région de Hailles, du bois Sénécat, de Rouvray et du Plémont.
Activité de patrouilles et de reconnaissances sur le front de l’Ailette.
Nous avons effectué une incursion dans les lignes ennemies à 1’ouest de Maisons-de-Champagne.
Deux coups de main allemands ont été repoussés en Woëvre et en Lorraine.
Les Anglais ont effectué avec succès des coups de main sur plusieurs points du front. Dans le secteur au sud-est d’Arras, les troupes britanniques, ayant pénétré en deux endroits dans les tranchées allemandes, ont fait quatorze prisonniers et capturé une mitrailleuse. D’autres détachements ont ramené des prisonniers des positions ennemies dans le voisinage de Locon, et du secteur forêt de Nieppe-Meteren.
Un détachement ennemi a été repoussé au nord d’Albert.
Activité d’artillerie dans le voisinage de Dernancourt.
Le secteur au nord-est de Béthune a été bombardé intensivement par des obus à gaz.
Violente canonnade sur le front occupé par l’armée belge.
Une escadrille aérienne britannique a bombardé la base de sous-marins de Cattaro.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mai18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s