1401/4 juin 1918

La bataille du bois Belleau (suite)

Le 4 juin, toute la 2ème division américaine est au contact de l’ennemi et l’avance allemande est définitivement endigué.

En apprenant la présence de troupes américaines dans le secteur de Château-Thierry, le commandement allemand opte pour une stratégie qui aura le but d’infliger un maximum de dégâts à ces nouveaux adversaires.

De leur côté, les américains se fixent l’objectif de reprendre certaines positions importantes récemment capturé par les Allemands. Les combats sont alors des plus violents car aucun des deux camps ne veut céder le moindre centimètre de terrain à son ennemi.

Dans la nuit du 5 au 6 juin, la 4ème brigade des Marines du général Harbord et le 23ème régiment d’infanterie américaine montent en ligne à leur tour pour contre-attaquer et reprendre en premier lieu le bois Belleau.

source: https://www.guerre1914-1918.fr/bataille-du-bois-belleau-1er-au-26-juin-1918-02-aisne/

Les traités de l’empire ottoman

L’Empire ottoman signe à Batoum trois traités de paix séparés avec les républiques d’Arménie, de Géorgie et d’Azerbaïdjan. Seul le général arménien Andranik refuse de reconnaître le traité et résiste dans les montagnes du Karabakh et du Zankézour d’où il harcèle les Turcs jusqu’à l’armistice de Moudros.

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Juin_1918

Clemenceau défend Foch et Pétain

Une de L’Echo de Paris du 5 juin 1918
Clemenceau à la tribune, de Maurice Barrès. Maurice Barrès rend compte de la séance mouvementée du 4 juin 1918 à la Chambre des députés. Clemenceau a du mal à faire entendre sa voix pour défendre les généraux Foch et Pétain qui s’étaient laissé surprendre par l’ offensive  allemande au chemin des Dames 

Création du 503 ème régiment d’artillerie spéciale

Journal du mardi 4 juin 1918

Nos troupes ont poursuivi leurs contre-attaques sur tout le front compris entre l’Ourcq et la Marne et réalisé plusieurs avances en divers points.
Une violente attaque ennemie, lancée de part et d’autre de la route de Château-Thierry à Paris, a été brisée par nos feux au sud-est de Bouresches. Partout ailleurs, nous avons maintenu nos positions. Les pertes subies par l’ennemi au cours de ces actions ont été lourdes. Nous avons fait une centaine de prisonniers.
Les Anglais ont exécuté des opérations locales dans le voisinage de Vieux-Berquin et de Merris. Ils ont avancé un peu leur ligne sur ces deux points, fait 193 prisonniers et capturé un certain nombre de mitrailleuses et de mortiers de tranchées. Leurs pertes sont légères.
D’heureux coups de main, exécutés au sud-est d’Arras, au nord-est de Lens et à l’ouest de Merville, leur ont valu vingt prisonniers, trois mitrailleuses et un mortier de tranchée.
Une tentative de raid ennemi a été brisée près de Villers-Bretonneux.
L’emploi des tanks et des carterpillars se généralise de plus en plus. Les Allemands, un an après les Anglais et nous, ont adopté ces nouvelles machines de combat qu’ils ont mises en service pour la première fois au combat de Villers-Bretonneux.

Sur le front italien, un détachement britannique a pénétré dans la ligne ennemie, infligeant des pertes notables a l’adversaire.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juin18.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s